Fernande Bourassa immortalisée

Par superadmin
Fernande Bourassa immortalisée
Fernande Bourassa dans le parc qui porte son nom.

La municipalité de La Tuque et l’Alliance autochtone du Québec n’auront pas attendu que Fernande «la sage» Bourassa décède ou soit malade pour immortaliser son nom en lui dédiant un parc, inauguré officiellement ce matin.

Les enfants qui grandissent près de la rue des Rondiers ont maintenant une nouvelle aire de jeu pour s’amuser. Préoccupés par leur devoir d’enfant, celui de jouer, ils ne remarqueront sans doute pas la petite pancarte munie de l’inscription «Parc Fernande Bourassa» en l’honneur d’une grande dame, qui avoue elle-même avoir dédié sa vie à la jeunesse.

«J’ai consacré ma vie aux enfants, dit-elle. Ils m’ont donné tant de support et tant d’amour.»

Après avoir mis au monde 8 enfants, Mme Bourassa décide de se lancer dans une carrière d’enseignante, d’abord à Manawan puis à La Tuque. Au cours de son cheminement, elle gardera toujours au cœur des ses priorités l’apprentissage des enfants autochtones. Elle prend sa retraite de l’enseignement en 1990, mais continue de s’impliquer bénévolement dans plusieurs comités. On reconnaît d’ailleurs son travail en 1998 lorsqu’elle reçoit le prix «Grand Volare», remis annuellement à un bénévole qui a œuvré pendant au moins 25 ans au service d’autrui sans attendre en retour.

Puisque l’activité avait lieu dans le cadre des célébrations du centenaire, la présidente des fêtes, Mme Lise Fréchette a pris la parole pour souligner la nature de l’enseignante honorée.

«Fernande est une grande bénévole qui n’a jamais compté les heures. On ne pouvait pas trouver mieux comme source d’inspiration pour inaugurer le nouveau parc. Fernande, vous devenez un personnage célèbre qui pourtant n’a jamais fait de vague et a toujours été derrière les projets, plutôt que devant.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires