Éric Dénommé partagera la scène avec Jason Bonham

Par Francine Beaupre

Le Latuquois Éric Dénommé montera à nouveau sur la scène Loto-Québec du Festivoix à Trois-Rivières le 6 juillet prochain. Cette fois-ci, c’est avec le groupe Sin Salida et il fera la première partie du fameux spectacle Jason Bonham’s Led Zeppelin Experience.

«C’est tout un honneur de jouer devant Jason Bonham qui est le fils de John Bonham, le batteur de Led Zeppelin. Il a joué avec Robert Plant, Jimmy Page et compagnie. Chanter devant lui, c’est extraordinaire. Je vais donner tout ce que j’ai», mentionnait Éric Dénommé avec ferveur. «On ne sait jamais, j’ai entendu dire qu’il se cherchait un chanteur», mentionnait-il à la blague. Avec Sin Salida, il interprétera du vieux rock. «Nous jouerons du Black Sabbath, du Guns N’Roses, et du Iron Maiden», soulignait-il.

Cette année, Éric monte sur la scène pour interpréter les chansons des autres. Mais on sait qu’il travaille toujours à l’écriture d’un autre album. D’ailleurs on entend de plus en plus des pièces de son premier album Denom/Time Has Come sur les ondes radio. «L’an prochain, je voudrais refaire le Festivoix, mais avec mes propres compositions cette fois-là», précisait-il.

Collaboration avec Anne Robillard

Éric Dénommé collabore présentement avec Anne Robillard, l’auteure fort connue de la série de livres Les Chevaliers d’émeraude, une saga se déroulant sur le continent d’Enkidiev un monde magique que les Chevaliers d’Émeraude devront protéger. «Présentement, elle travaille sur une autre série, Les Cordes de cristal. Il y est question du rock des années ’85. On fait des chansons pour accompagner ses livres. Elle a créé un personnage à mon image. Il s’appelle Jessie Ridge. À date, nous avons 14 tounes de faites. J’écris en collaboration avec elle», expliquait-il.

Siberian sand

Éric Dénommé travaille aussi très fort à un projet avec un autre Latuquois Sylvain Rivard. Ensemble, ils ont composé quelques pièces. «On a mis une couple de vidéos sur Facebook et on est à former un groupe», rajoutait-il.

Somme toute, le Latuquois Éric Dénommé ne chôme pas. Il travaille beaucoup à réaliser son rêve. Les portes s’ouvrent devant lui et on ne peut que lui souhaiter le meilleur.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires