Entente conclue entre UPA Mauricie et les associations de sports de sentiers récréatifs

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Entente conclue entre UPA Mauricie et les associations de sports de sentiers récréatifs
«Si on continue de tous se donner la main

ENTENTE. L’Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie (URLSM) soutien le développement des sentiers récréatifs en Mauricie. À cet effet, un protocole d’entente a été élaboré afin de faciliter les relations et les communications avec l’UPA de la Mauricie, les clubs de motoneigistes et les clubs de quadistes de la région.

Voilà une entente qui vient témoigner d’une grande réussite pour la région, selon Jean-Yves Tremblay, vice-président de l’URLSM.

«L’entente marque une étape importante entre le milieu agricole et les intervenants des associations de véhicules hors route (VHR). Et du même coup, on aura toujours des retombées économiques intéressantes pour la région.»

«Le protocole d’entente concerne principalement l’aménagement des sentiers, la circulation hors sentier, le balisage des réseaux, la négociation des droits de passage, ainsi que la création d’un comité de suivi permanent qui verra à traiter les cas problématiques», ajoute-t-il.

«L’ensemble des clubs de motoneiges, c’est sept clubs qui sont concernés, qui s’étalent de Louiseville à Parent, passant par La Tuque, Mékinac et Sainte-Anne-de-la-Pérade. Cette entente nous donne un nouvel outil de travail, en cas de litige sur notre territoire», ajoute Normand Drolet, représentant des clubs de motoneigistes de la Mauricie.

Après quatre ans de démarches entre les différentes organisations impliquées, cette entente permettra aux clubs affiliés des deux associations de véhicules hors route (VHR) d’aménager et de baliser plusieurs sentiers sur les terres agricoles et forestières privées de la Mauricie via l’octroi, par le propriétaire, de droits de passage.

«Cette importante étape vient démontrer que tous veulent travailler ensemble. Voilà qui améliore la relation avec l’UPA en ce qui a trait à l’aménagement de sentiers et au droit de passage», témoigne pour sa part Denis Desaulniers, représentant des clubs quadistes de la Mauricie.

«Nous en avons fait des réunions, et si nous n’y avions pas cru, on n’en serait pas là aujourd’hui. Il faut continuer à développer. Ce n’est qu’un début! C’est important pour la Mauricie, car le droit de passage est de 40% sur les terres privées et forestières. Ce protocole peut nous ouvrir des portes», lance Jean-Marie Giguère, président de la Fédération de l’UPA Mauricie.

«Si on continue de tous se donner la main, nous continuerons d’avancer. Il faut que la Mauricie devienne l’endroit incontesté de la motoneige et du quad. Ce sont des retombées économiques intéressantes pour nos villages. Pensez seulement à nos stations de service! On invite aussi les gens, dans les relais, à consommer nos produits d’ici, pour encourager nos gens d’ici», conclut-il.

Pour l’UPA Mauricie, cette entente est la preuve concrète que les producteurs agricoles et forestiers travaillent de concert avec les intervenants régionaux pour faire la pratique des sports de sentiers un levier économique d’envergure pour les villages.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires