Elisapie Isaac la belle du Nord, en spectacle à La Tuque

Par Francine Beaupre
Elisapie Isaac la belle du Nord, en spectacle à La Tuque

C’est le 21 mars prochain que la chanteuse Elisapie Isaac présentera en spectacle les chansons tirées de son second album intitulé «Travelling love». Parfois en anglais, parfois en inuktitut, ces chansons sont un mélange de pop et de folk. Elle vous invite à partir en voyage avec elle au cœur de sa musique.

«Sur scène, j’invite les gens à me suivre en voyage. Un voyage durant lequel je communique avec le public, je partage ma culture, mais surtout, je donne ma vision personnelle», explique-t-elle. Bien entendu, ses racines inuites font partie prenante de sa personnalité. «Je m’inspire toujours du Nord, mais nous sommes tous pareils, tous humains».

Des gens de tous âges et de toutes origines se déplacent pour voir ce spectacle. «Je communique beaucoup avec le public et j’y suis très sensible. Chaque spectacle est différent. Je le ressens lorsque j’arrive sur scène. J’ai le sentiment de vouloir les faire sourire, mais aussi qu’ils ressentent ce que j’exprime», ajoute l’enfant chérie du Nord.

Elisapie vient de donner naissance à son second enfant il y a quelques semaines à peine. Pendant que l’ainée restera avec son papa, bébé sera du voyage. «J’ai décidé que ce serait un petit bébé voyageur. Alors, attendez-vous à un spectacle avec entracte, car je devrai allaiter», laisse-t-elle tomber dans une cascade de rires.

Avec quatre musiciens sur scène, Elisapie livre ses émotions. «Nous avons des musiciens formidables et ils ont plaisir à faire mes chansons, ils ont envie de les faire. Ça se ressent sur scène», conclut-elle.

Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

Le spectacle d’Elisapie Isaac coïncide avec la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Célébrée chaque année le 21 mars, pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville en Afrique du Sud, la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois imposées par l’apartheid. En proclamant la Journée internationale en 1966, l’Assemblée générale des Nations Unies a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de racisme.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires