Dr.Stanley Vollant en bande dessinée

Par Francine Beaupre
Dr.Stanley Vollant en bande dessinée
Dans toutes les communautés qu'il a traversées

Le parcours de l’enfance à la vie adulte du Dr Stanley Vollant, premier chirurgien autochtone au Québec, a servi de canevas pour le premier tome de la bande dessinée Tracer son chemin. Le Centre des Premières Nations Nikanite de l’UQAC en faisait le lancement dans le cadre du Colloque sur la persévérance et la réussite scolaires chez les Premiers peuples le 5 mars dernier.

C’est en présence du Dr Vollant que ce premier tome a été présenté. Par le partage de ses propres expériences de vie, il désire encourager les jeunes des Premières Nations à poursuivre leurs rêves. Il avait d’ailleurs en ce sens, pris les chemins des anciens pour aller les rencontrer au sein même de leurs communautés afin de leur porter son message. C’est ainsi que naissait le projet Innu Meshkinu en 2010.

Le chirurgien a marché sur le sentier de ses ancêtres, allant de communauté en communauté, drainant avec lui des centaines de marcheurs qui sont allés eux aussi, à la rencontre de leurs rêves. Stanley Vollant veut plus que tout inciter les jeunes à se dépasser, à être fiers de leur culture, de leurs traditions, mais aussi à adopter de saines habitudes de vie et à persévérer dans leurs projets d’avenir.

Dans ce premier tome, la bande dessinée présente le jeune Vollant, son parcours, ses difficultés, mais aussi ses réussites. Illustré par l’artiste Laurence Lemieux, Tracer son chemin a également été à l’origine de matériel pédagogique s’adressant aux étudiants du secondaire, là où les jeunes doivent faire des choix d’avenir. Un guide de l’enseignant conforme au programme de formation de l’école québécoise du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a même été élaboré par deux enseignantes du département des sciences de l’éducation de l UQAC.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires