Des paniers de légumes plus populaires que jamais

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Des paniers de légumes plus populaires que jamais
Avec ses employés

ALIMENTATION. Il y avait foule cet après-midi, à Place des artisans, pour la première livraison de l’année des paniers de légumes de Lac-Édouard.

Cette livraison prenait une allure de grand événement, tant les gens présents dans la file d’attente avaient hâte de prendre possession de leurs paniers.

Les quatre employés sur place n’ont pas chômé. Leur patron, Éric Parent, déchargeait les boîtes de légumes pendant que les clients les emportaient. À un certain moment, la file d’attente était imposante.

«On a le double de l’an dernier et on n’en est qu’à notre première livraison. On a même dû refuser des demandes. Il faut se limiter si on veut servir tout le monde», constate M. Parent.

Quand on lui parle du succès remporté par cette nouvelle entreprise de paniers de légumes, Éric Parent se dit étonné. « Ce sont près de 250 paniers à La Tuque, c’est énorme. Nous avons le double du nombre de l’an dernier. Alors on évalue qu’on nourrit entre 1 000 et 1 250 personnes avec nos panier de légumes», fait-il observer.

L’an dernier, environ 125 personnes achetaient les paniers de légumes de Lac-Édouard mais le tout s’est fait progressivement. «On avait commencé plus tard, l’an dernier. Quand la ville nous avait approchés, c’était pour vendre des légumes à la pièce. Mais nous, on a plutôt opté pour des paniers», poursuit M. Parent.

Comment réagir à cette explosion des ventes de paniers de légumes ? « On a multiplié le jardin par 10, lance aussitôt Éric Parent. C’est sûr qu’à Lac-Édouard, on n’a pas de récolte encore, mais on offre des légumes qui proviennent de la Mauricie. À partir de la semaine prochaine et des semaines subséquentes, les légumes de Lac-Édouard vont commencer à prendre de plus en plus de place dans notre panier, pour atteindre 40 % du volume du panier qui sera produit directement à Lac-Édouard».

Si les melons ou blés d’Inde ne poussent pas à Lac-Édouard, les inconditionnels des fraises du Lac risquent d’être bien servis. Elles étaient sucrées et délicieuses l’an dernier, elles devraient l’être tout autant cette année en raison du climat que nous avons connu au cours des dernières semaines. «On est très satisfait des rendements et on devrait avoir des récoltes d’ici trois semaines environ. On a beaucoup espoir dans la qualité du fruit, le mûrissement plus lent et le climat plus frais. Ça devrait avoir des répercussions intéressantes sur la qualité du fruit », laisse-t-il entendre. Les dirigeants du Sanatorium historique de Lac-Édouard n’ont jamais caché leur satisfaction de contribuer à une alimentation plus riche en fruits et légumes, en cette période où il s’en consomme moins.

Le web pour se faire connaître

C’est de façon virtuelle que les paniers de Lac-Édouard se sont le plus vendus, l’an dernier. « On a fait paraître une offre par Facebook, et ça a explosé. C’est le web, tout ça, il n’y a pas d’autre chose que le web», analyse Éric Parent.

Environ huit personnes trouvent de l’emploi avec le projet des paniers de fruits de Lac-Édouard. À La Tuque, les livraisons de paniers ont lieu les vendredis après-midi au marché public.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires