Consultation publique sur le projet de Villa Soleil

Par Francine Beaupre

Le propriétaire de la Résidence Villa Soleil, Jean-Guy Pronovost a des projets d’agrandissement qu’il a présentés à Ville La Tuque pour autorisation. S’enclenche donc un processus de «Projet particulier» de cinq mois qui inclut automatiquement une assemblée de consultation avant l’approbation du projet.

Le principe du projet particulier est conforme à la loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Ville La Tuque a adopté en 2007, un règlement en ce sens. La technique du projet particulier vise à permettre, à certaines conditions, qu’un projet soit réalisé malgré les dérogations qu’il implique. Tous les projets particuliers doivent être présentés devant public dans le cadre d’une assemblée consultative en présence du promoteur. Par après, la ville peut émettre certaines conditions en tenant compte des opinions émises par les gens et des discussions.

Le projet de Villa Soleil est conforme au règlement de zonage, mais demande quatre dérogations. Tout d’abord, on veut ajouter une nouvelle partie au bâtiment. Cette nouvelle partie serait de quatre étages plutôt que de trois comme permis et l’occupation au sol serait de 43 % au lieu du 40% autorisé. De plus, la marge de recul arrière serait de 1,5 mètre au lieu des 10 mètres exigés et une marge de recul latérale du côté ouest de 4.7 mètres au lieu des 5 mètres acceptés.

Le comité consultatif d’urbanisme en a recommandé l’acceptation, mais sous certaines conditions. Le promoteur doit garantir l’harmonisation de la finition extérieure et en profiter pour corriger les infractions au code du bâtiment et au code de la sécurité incendie. Les caractéristiques architecturales devront être conformes à celles du quadrilatère du centre-ville et les travaux ne devront pas empêcher l’accès au stationnement intérieur du Carrefour La Tuque. L’entrepreneur devra élaborer un plan de communication par lequel on pourra informer la population durant les travaux pour les coupures d’eau et d’électricité temporaires par exemple. À cela s’ajoute une obligation de dépôt d’une garantie financière. Si toutes ces conditions ne sont pas respectées, la ville se réserve le droit d’annuler l’autorisation de réaliser le projet.

Les gens concernés par cet agrandissement pourront se faire entendre à l’assemblée de consultation prévue le 1er avril prochain à 19 h au Centre social municipal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires