Consultation citoyenne des 18-35 : La Tuque dresse son bilan

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Consultation citoyenne des 18-35 : La Tuque dresse son bilan

JEUNES. Ville de La Tuque a fait le bilan de sa soirée de consultation des 18-35 ans, où plus de 65 jeunes ont participé, mercredi, au bar l’Avalanche de ski La Tuque.

Au lendemain de cette soirée, le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, s’est dit très heureux de la participation qui laissait une grande place à l’échange.

«Cette soirée a été un succès. Nous avons vu de nouveaux visages et c’était très agréable de discuter avec tous ceux qui étaient là. Il y avait des commentaires négatifs et des commentaires positifs. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’ils avaient des solutions à proposer », relate le maire  Beaudoin.

Parmi ce qu’on a retenu de cette rencontre, les jeunes entrepreneurs souhaitent un meilleur support de la part de la ville dans la réalisation de leurs projets.

Les jeunes veulent également mieux comprendre comment fonctionne la municipalité et souhaitent la création de programmes de jumelage entre jeunes et élus municipaux. Des jeunes ont également exprimé le souhait de voir une conférence qui leur serait destinée sur le fonctionnement d’une municipalité.

La marina

Selon Ville de La Tuque, plusieurs jeunes ont mentionné aux élus qu’ils sont contre le projet de marina municipale sur la rivière St-Maurice. Le maire de La Tuque a mentionné qu’il comprend le message envoyé à ce sujet. Lors de la rencontre citoyenne de sur le budget, en novembre, le maire avait mentionné que le projet de balisage de la rivière St-Maurice serait réévalué en 2017 à la fin du contrat, s’il y a toujours de l’opposition. «Si la population latuquoise s’y oppose toujours autant, le projet sera abandonné, les actifs seront vendus et le balisage prendra fin. Le maire en a pris l’engagement», signale Ville de La Tuque.

On a constaté également que les jeunes trouvent que la Ville consacre trop d’énergie au développement touristique.

La Ville relève que les jeunes préfèrent des projets comme la bioraffinerie, créatrice d’emplois pour des jeunes professionnels qui veulent habiter la région.

Internet

Au cours de la soirée, où les élus ont constaté que les jeunes se sont montrés préoccupés par la qualité du service Internet offert à La Tuque qu’ils ne juge pas assez rapide et trop coûteux. On les a invités à compléter un sondage du CRTC sur le sujet il qui circulent actuellement sur le web.

Les jeunes ont aussi invité la municipalité à être plus présente sur Facebook.

Ce que les jeunes apprécient

Tissée serrée

Selon Ville de La Tuque, les jeunes apprécient beaucoup le sentiment de faire partie d’une communauté tissée serrée de même que la qualité de vie offerte avec de nombreuses possibilités en loisirs et en culture. L’accès à la propriété est plus facile et le coût de la vie en général et moins élevé. Parmi les points positifs relevés également, il y a la notion que La Tuque est l’endroit idéal pour élever une famille et pour construire leur vie d’adulte. On a souhaité répéter l’expérience de cette soirée de consultation au minimum une fois par année.

«Parmi les autres idées soulevées lors de cette rencontre, il y a une demande pour que la municipalité supporte la rénovation des bâtiments existants vétustes, surtout au centre-ville, afin de poursuivre le travail entamé avec le programme de rénovation des façades. La plupart des participants ont un attachement pour le centre-ville. Parmi les suggestions pour améliorer la situation financière de la municipalité, ils ont suggéré de tarifier l’accès au parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais pour tous les visiteurs qui n’habitent pas la Haute-Mauricie. Actuellement, l’accès au site et aux expositions est gratuit pour tous», met également en relief la municipalité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires