Claude Gagnon se présente dans le district #2

Par Francine Beaupre
Claude Gagnon se présente dans le district #2

Claude Gagnon briguera les suffrages au poste de conseiller municipal dans le district #2 La Croche-Couronne rurale. Les électeurs auront donc à choisir entre M. Gagnon et Réjean St-Louis dans ce district laissé vacant par Line Pilote.

«Je ne me présente contre personne. Le poste était devenu vacant suite à la décision de Line Pilote, dont j’ai d’ailleurs apprécié le travail, de ne pas renouveler son mandat de conseillère», mentionne Claude Gagnon d’entrée de jeu. Maintenant retraité, il avoue avoir plus de temps à lui.

«J’ai toujours suivi la politique municipale, mais mes occupations à la ferme, mon travail à l’usine et mes implications à l’Union des producteurs agricoles, la Société d’aide au développement des collectivités, à la Coop financière Bœuf Mauricie et au Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie prenaient tout mon temps.

Celui qui dit avoir toujours été un homme d’équipe estime qu’il n’aurait aucune difficulté à s’intégrer à l’équipe actuelle. «Cette équipe me plait bien d’ailleurs», précise-t-il. L’évaluation municipale le préoccupe, mais aussi le statut des zones inondables, les chemins municipaux et ceux des zecs. «Un sujet qui m’intéresse aussi c’est l’application des lois municipales en zone rurale. Les abris de type Tempo par exemple qu’on doit démonter ou les chiens qui doivent être attachés ne devraient pas s’appliquer. À la campagne, ces règlements ne sont pas toujours adéquats», estime M. Gagnon.

«L’industrie du bois, l’agriculture, les aînés font aussi partie de mon expérience de vie. Ce sont donc des sujets qui m’intéressent grandement», explique l’ex-secrétaire municipal de La Croche. Claude Gagnon habite la couronne rurale depuis 43 ans. Il a travaillé 36 ans en usine où il s’est occupé de la chose syndicale. En 1988, avec son entreprise agricole, il a remporté la médaille de bronze agricole. «En 1999, lors de la soirée Hommage aux entreprises, j’ai reçu le prix Méritas Entreprise agricole», se souvient M. Gagnon.

«J’ai consulté pendant deux mois avant de décider de me lancer dans la course. Maintenant à la retraite, j’ai envie de relever ce défi», concluait-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires