Centre de santé : des syndiqués CSN se prononcent pour la grève

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Centre de santé : des syndiqués CSN se prononcent pour la grève

NÉGOCIATIONS. L’automne s’annonce chaud dans le secteur de la santé et des services sociaux.

Hier, 93,6 % des syndiqués du secteur représentant les infirmier(e)s, infirmier(e)s auxiliaires, inhalothérapeutes ont donné un mandat de grève à leur exécutif syndical. 80 % des employés du secteur bureau et techniciens en administration ont donné le même mandat à leur exécutif syndical. Les taux de participations respectifs sont de 40 % et 45 %.

«On est très satisfait du taux de participation», estime Claude Audy, vice-président régional à la CSN.

Selon ce dernier, des assemblées syndicales se tiennent partout au Québec pour évaluer les offres patronales. «Les offres salariales sont insatisfaisantes. On est gelé pour les deux prochaines années et les trois années suivantes, on nous offre 1 % par année. C’est méprisant pour le monde», relate M. Audy. Des grèves rotatives de six jours pourraient avoir lieu d’ici la fin du mois d’octobre.

Aux dires de ce dernier, des services sont déjà perdus à La Tuque depuis l’entrée en force du CIUSSS. «Les compressions sont déjà débutées. Il y a eu beaucoup de fermetures de postes dans le secteur bureau, il y a beaucoup de travail qui est parti de La Tuque : le service de paie a été amené ailleurs. La centralisation des services n’est pas encore débutée à La Tuque, parce que c’est un peu éloigné, mais c’est sûr qu’ils regardent tout ça», affirme le vice-président syndical.

«Quand on commence les assemblées, personne ne veut voter pour la grève, mais ça change lorsqu’ils entendent le recul que le gouvernement nous fait subir. On nous offre une convention d’il y a 30 ans. On recule sur tout, tout, tout. Ils se sont donné tous les pouvoirs pour placer les gens, la mobilité du personnel à volonté, la disponibilité des gens, les congés, ils veulent jouer sur tout, pour économiser partout en enlevant tous les droits des syndicats», résume M. Audy.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires