Campagne de financement de 150 000 $ pour rénover St-Zéphirin

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Campagne de financement de 150 000 $ pour rénover St-Zéphirin
Claude et Micheline Jacob posent devant l'affiche qui sera installée face à l'église St-Zéphirin.

ÉGLISE. La paroisse St-Martin-de-Tours vient de mettre de l’avant une vaste campagne de financement pour la restauration de la façade de l’église St-Zéphirin.

On sait que le coût des travaux de réfection de la façade de l’église est estimé à 250 000 $. Jusqu’à présent, le fonds Hydro-Québec, via Ville de La Tuque, prévoit injecter 100 000 $.

Pour trouver les 150 000 $ manquants, le conseil de fabrique a mandaté Claude et Micheline Jacob, deux personnes fort impliquées dans la communauté. Ils président un comité de 14 personnes et de nombreux collaborateurs, ayant initié deux initiatives pour favoriser le succès de cette campagne de financement.

Pierre par Pierre

Sous le thème «Pierre par pierre, je restaure mon église» il sera possible d’acheter, pour un coût à partir de 100 $ de façon symbolique, une pierre de l’église St-Zéphirin. Les noms des donateurs seront identifiés sur un panneau qui sera installé à l’avant de l’église St-Zéphirin. Chaque donateur sera donc identifié.

La deuxième initiative porte pour thème «Nous sommes l’histoire de notre église et tu as ta place». De façon symbolique, sera possible d’acheter un banc de l’église St-Zéphirin. On vise à amasser 50 000 $ de cette façon. Cela ne signifie pas que des bancs seront réservés à la messe pour les personnes qui auront acheté un banc. On peut donc acheter une place de banc, pour 50 $ ou un banc au complet, au nom d’une famille, pour 250 $.

Comme l’expliquait Claude Jacob, tous les montants sont importants des plus petits aux plus grands. C’est pour cette raison qu’une douzaine de bénévoles seront au presbytère de l’église St-Zéphirin, les matins et après-midi pour la bonne marche de la campagne de financement.

«On sera évolutif dans la campagne», promet Claude Jacob. Le fait que les travaux soient reportés au printemps vient donner de l’oxygène au comité organisateur qui aura davantage de temps pour amasser les fonds. Mais déjà, Claude Jacob et son groupe sentent un bon engouement pour les contributions face à ce projet.

Ces prochains jours, une lettre de sollicitation sera distribuée à tous les foyers du Haut St-Maurice.

Les membres du comité de la campagne de financement ne cachent pas qu’en plus des résidants de La Tuque, on souhaite aussi solliciter les Latuquois de souche, qui demeurent à l’extérieur, mais qui ont toujours à cœur le patrimoine de La Tuque.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires