Arnoldo Salis tire sa révérence

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Arnoldo Salis tire sa révérence

RESTAURATION. Après 27 ans à la barre du restaurant St-François, le propriétaire Arnoldo Salis quitte le monde de la restauration.

Originaire de la Suisse, M. Salis n’aurait jamais cru devenir propriétaire d’un restaurant à La Tuque en quittant son pays natal.

Affectueusement surnommé «Ti-Nol», il a quitté la Suisse à l’âge de 22 ans afin de suivre ses parents qui avaient acheté une ferme à Lac-aux-Sables dans le secteur de Mékinac. Suite au décès de son père, sa mère a vendu la ferme et M. Salis a acquis un dépanneur à Saint-Tite. «J’ai eu le dépanneur pendant trois ans, puis j’ai vu que le restaurant à La Tuque était à vendre, mais je ne connaissais pas La Tuque et j’ai hésité avant de venir m’établir ici. C’était un coup de tête. Je l’ai acheté en 1988 deux ans après son ouverture. Disons que le restaurant n’avait pas bien fonctionné au départ.»

Le commerçant s’est lancé dans l’aventure même s’il ne connaissait pas du tout la restauration. «C’était difficile au début. Je ne connaissais rien de la cuisine. Par contre, ma force était l’administration. Trois jours après l’ouverture, je n’avais eu aucun client. Finalement un certain vendredi soir, j’ai accueilli mes deux premiers clients: Richard et Lyne. Après quelques mois plutôt pénibles, avec l’aide de mon cuisinier Luc Tellier et moi qui commençait comme serveur, les choses s’amélioraient. Après six mois, ma clientèle augmentait de semaine en semaine. Petit à petit, ma clientèle s’est développée et le restaurant est devenu ce qu’il est aujourd’hui.»

Les vedettes

Plusieurs personnalités du monde artistique ont défilé au St-François pendant les 27 années d’Arnoldo à la barre du restaurant. Une tradition s’est installée en 1999 alors qu’il faisait signer les vedettes dans une assiette qu’il apposait ensuite sur un mur. «Le premier à venir a été Roch Voisine, et ensuite Céline Dion! Environ une centaine de vedettes sont venues au restaurant. La dernière a été Valérie Carpentier, mais ma préférée a été la chanteuse Ima. Mais les vraies stars, ce sont les gens de La Tuque qui m’ont encouragé toutes ces années. Et pour me souvenir d’eux, je n’ai pas besoin d’une signature dans une assiette, je les porte dans mon cœur!»

«Ti-Nol» désire remercier aussi les employés qui l’ont appuyé, dont quelques-uns depuis les débuts.

Les nouveaux propriétaires Marc-André Potvin-Laflamme et Bertrand Perras prendront la relève du restaurant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires