André Côté a animé la Carte Royale, en direct pendant trois ans

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

Plusieurs se rappelleront la voix et la plume d’André Côté, jadis animateur et journaliste à CFLM et L’Écho de La Tuque. C’était en 1969. M. Côté débutait alors un séjour qui allait durer quatre ans en Haute-Mauricie, une terre d’adoption où il a encore plusieurs amis aujourd’hui.

C’était une belle période pour La Tuque. « La CIP avait 1 600 employés, l’économie était florissante, les salaires étaient bons, se souvient André Côté. Je me rappelle mon premier talon de paie, j’avais gagné 45,95 $ net. Sauf que le coût de la vie n’était pas le même qu’aujourd’hui. »

Ses souvenirs sont nombreux. D’abord, il y avait la Carte Royale, cette émission animée en direct de l’Hôtel Royal, le jeudi de 21 h 30 à 22 h 30, où l’on faisait chaque semaine le tirage de 100 $ en argent et divers prix. « Au début, il devait y avoir 20 personnes dans le bar. Après quelques semaines, c’était plein de monde », raconte André Côté. L’émission a duré trois ans.

Il y avait aussi cette fois où Ginette Renald, animatrice, n’a pu terminer l’annonce qu’elle était en train de lire en direct parce qu’Yvon Bouchard, un vendeur de publicité, est entré en sous-vêtements dans le studio pour la faire rire.

Quand Raynald Brière a quitté pour le Nouvelliste, Jean Trépanier m’a demandé de prendre la direction de l’information de L’Écho de La Tuque. « Quant je suis parti, Réjean Leclerc était tout jeune. Il commençait à travailler à CFLM. Son frère Denis, qui avait aussi tout un talent de radio, avait débuté avant lui

Aujourd’hui propriétaire du Groupe Haute Sécurité Amherst, M. Côté visite La Tuque au moins une fois par année, avec son épouse. Ils apprécient particulièrement les attraits du club Wayagamack. On l’a également vu lors de la fête donnée en juin dernier en l’honneur de son ami Guy Doré.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires