Abolitions de deux postes au CLD

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Abolitions de deux postes au CLD

COMPRESSIONS. Les compressions gouvernementales forcent les administrateurs du Centre local de développement (CLD) du Haut St-Maurice à procéder à une réorganisation de cet organisme de développement économique.

Ainsi, deux employées ont appris vendredi dernier qu’elles étaient mises à pied. «On est en train de faire une restructuration complète, nous avons dû donner des préavis, deux employées ont déjà quitté le CLD», a déploré Normand Beaudoin, président du conseil d’administration.

Les trois employés qui demeurent en poste vont rester pour l’instant, mais M. Beaudoin ne peut pas statuer sur l’avenir du CLD : «Tout dépendra du budget qu’on va avoir. On va voir de quelle façon on va restructurer cela, on va essayer de limiter nos dépenses. Exemple: l’infrastructures, le loyer, les photocopieurs, l’informatique, ce sont toutes des dépenses qu’on peut regrouper».

Le CLD en viendra-t-il à être rapatrié à l’Hôtel de ville ? On n’a pas encore de réponse. Sous quelle formule le CLD existera-t-il dans l’avenir ? «On va regarder tout cela. À l’heure actuelle, c’est un projet de loi. Quand la loi va être adoptée, on mettra tout cela en application», de conclure M. Beaudoin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires