9 432 $ pour l’Hôtellerie de Trois-Rivières

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

Plus les années avancent, plus les Latuquois sont solidaires envers l’Hôtellerie de la Mauricie de la Fondation québécoise du cancer.

Les récentes activités de financement ont permis d’amasser 9 432 $, une somme qui sera remise à l’Hôtellerie, un établissement géré par la Fondation québécoise du cancer. Ce sont 1 600 $ de plus que l’an dernier. L’argent provient de la campagne de souscription de même que des efforts de la Caisse Desjardins de La Tuque et des Chevaliers de Colomb.

Les 70 bénévoles ont mis en branle une campagne de vente de sachets de noix et fruits séchés ainsi que d’objets promotionnels, tenue récemment dans cinq endroits commerciaux de La Tuque.

«L’Hôtellerie vit essentiellement avec des dons du public. Et cette année, la Fondation québécoise du cancer a besoin de 500 000 $ pour subvenir aux besoins de l’Hôtellerie de Trois-Rivières», indique Lise Beaulieu, organisatrice de la campagne de financement depuis huit ans. Elle a elle-même profité des services de l’Hôtellerie il y a quelques années et est pleinement en mesure de comprendre la nécessité pour les Latuquois d’avoir accès à un tel établissement, lorsqu’ils ont des traitements contre le cancer.

«Je l’ai dit aux bénévoles, les gens de La Tuque, sont d’une extrême générosité», lance Mme Beaulieu qui a clairement fait ressortir le climat familial qu’on y retrouve. Celle-ci s’estime privilégiée, car les bénévoles qui s’associent à sa cause sont fidèles depuis 8 ans. «Il y a de plus en plus de gens qui sont allés à l’Hôtellerie. Ils en connaissent la nécessité».

Un montant qui est fort bien accueilli par la directrice de la Fondation québécoise du cancer en Mauricie, Luce Girard. Si elle ne peut comptabiliser le nombre de Latuquois qui séjournent à l’Hôtellerie, Mme Girard indique qu’il y en a régulièrement toutes les semaines.

L’Hôtellerie

On évalue que  300 personnes bénéficient du sens de l’hospitalité des bénévoles et employés de l’Hôtellerie, chaque année, de La Tuque comme d’ailleurs dans la région. Adjacent au CHRTR, l’établissement a pour mission d’offrir de l’hébergement, de l’accompagnement et des activités aux personnes qui doivent recevoir des traitements contre le cancer à Trois-Rivières. On y retrouve 24 lits, disponibles à coût minime. On y retrouve des activités telles la massothérapie, kinésiologie, bingos hebdomadaires, Qi Gong, sorties en ville, groupes de soutien. Par son caractère familial, l’Hôtellerie cherche à faire oublier la maladie et ses traitements. Le fait que les personnes hébergées soient près du personnel soignant est un facteur réconfortant pour elles, également.

Quand les disponibilités le permettent, les patients de l’extérieur de Trois-Rivières qui subissent une opération d’un jour peuvent aussi profiter des facilités de l’Hôtellerie.

Une aide de Desjardins

Desjardins, Caisse de La Tuque a remis un montant de 1350 $ pour cette cause. Photographe à ses heures, le directeur de Desjardins Entreprises, Pierre Champagne, a encadré la photo qu’il avait prise d’un magnifique paysage de St-Élie-de-Caxton, laquelle a été autographiée par le conteur Fred Pellerin. L’institution financière a acheté l’oeuvre  pour un montant de 1 000 $, qui a été remis à l’Hôtellerie de Trois-Rivières.

L’institution financière a fait un don de 250 $, un montant auquel il faut ajouter 100 $, résultat d’une collecte de fonds parmi les employés de la Caisse Desjardins de La Tuque.

La directrice générale de la Caisse Francine Bordeleau a accepté la présidence d’honneur de cette campagne financement pour une deuxième année consécutive.

«Je lève on chapeau à toute cette organisation, car pour les gens malades, ça fait ça de moins à s’occuper», indique Mme Bordeleau.

Les Chevaliers de Colomb

Associés à la campagne de financement pour l’Hôtellerie de Trois-Rivières depuis cinq ans, les Chevaliers de Colomb de La Tuque ont tenu une vente de hot dogs au mois de mai dernier au marché d’alimentation IGA.

L’événement a permis d’aller chercher un montant de 2300 $ qui a été remis à cette cause.

Pour le groupe, il est très important d’amasser de l’argent pour l’Hôtellerie de Trois-Rivières. Les Chevaliers, mais aussi leurs épouses ont cuisiné des hot-dogs pendant deux jours en mai afin d’assurer le succès de cette activité de financement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires