17 lacs sous haute surveillance en Haute-Mauricie

Par sylvain_henault
17 lacs sous haute surveillance en Haute-Mauricie
Les propriétaires riverains verront leur environnement se transformer

Les épisodes de prolifération de cyanobactéries (algues bleu vert) des dernières années ont amenés les autorités gouvernementales à prendre les mesures nécessaires à la protection des plans d’eau afin de préserver la valeur écologique, et biologique des cours d’eau, de façon à en sauvegarder les usages.

En Haute-Mauricie, ce sont 17 lacs qui sont sous haute surveillance en raison de leur taux d’occupation élevé, ou de leur importance comme réserve d’eau potable. Une caractérisation de la bande riveraine a été, ou sera effectuée pour chacun d’entre eux. Les lacs Chat, aux-Brochets, Carignan, Lapointe, Cuisy, à-Beauce, Panneton, à-la-Ligne, Saint-Louis, Wayagamac, Petit-Wayagamac, Parker, La Tuque, Turcotte, Kennedy, ainsi que Dandurand et Mauser près de Parent, recevront la visite de l’inspecteur en environnement de la municipalité qui en fera la caractérisation. Les riverains risquent fort de l’apercevoir lors de l’exercice.

 

L’évaluation de la bande riveraine s’effectue à l’aide de protocoles fournis par le Gouvernement du Québec, et elle vise deux objectifs. Premièrement, il s’agit de décrire et de localiser l’utilisation du sol, ainsi que les types d’aménagements autour du lac. Par la suite, une estimation leur importance pour l’ensemble du lac est réalisée. L’exercice permet d’évaluer la qualité des aménagements, ainsi que le degré de transformation du milieu naturel. La bande riveraine évaluée mesure 15 mètres de profondeur à partir de la ligne des hautes eaux. La mesure se fait à vol d’oiseau, elle ne suit donc pas le relief.

 

Une fois la caractérisation de la bande riveraine effectuée, l’inspecteur en environnement rencontrera les associations de propriétaires riverains ainsi que les propriétaires riverains des lacs sous surveillance afin de leur transmettre le portrait de leur lac. Par la même occasion, ils seront sensibilisés au règlement relatif au zonage qui concerne les interdictions relatives à la protection du milieu riverain.

 

D’ailleurs, le document « Guide du riverain » présente un résumé des dispositions générales ainsi que des mesures préventives introduites pour ces plans d’eau. Il est disponible pour consultation sur le site Web de la Ville de La Tuque au http://tiny.cc/uiwq6.

 

Les mesures misent de l’avant par ce document visent à maintenir et à améliorer la qualité des lacs et des cours d’eau en accordant une protection minimale aux rives, au littoral et aux plaines inondables. Elles visent également à prévenir la dégradation et l’érosion des rives en favorisant la conservation de leur caractère naturel. Pour y arriver, il est essentiel de limiter les interventions permettant l’accessibilité et la mise en valeur des plans d’eau, tout en faisant la promotion de la restauration des milieux riverains dégradés. Car, la bande riveraine joue le rôle de bouclier des cours d’eau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires