15 diplômés de l’École forestière à Parent

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
15 diplômés de l’École forestière à Parent
Les gens de Parent ont visiblement apprécié cette formation

FORMATION. L’École forestière de La Tuque (EFLT) vient de terminer une formation à l’intention des gens de Parent. Cet automne, un DEP en conduite de machinerie lourde en voirie forestière a été offert à 15 personnes de cette localité et de Wemotaci qui voulait suivre cette formation non loin de chez eux.

Le groupe a donc entamé sa formation de 17 semaines le 2 septembre dernier. «Grâce à un partenariat avec l’entreprise Rémabec, les élèves ont effectué de réels travaux de voirie forestière. Entre autres, ces travaux permettront à l’entreprise de récupérer le volume de bois prêt à être transporté à l’usine de sciage», indiquait l’ÉFLT.

Au cours de la formation, les élèves ont appris à opérer des équipements forestiers tels que niveleuse, pelle hydraulique, bouteur, tombereau et chargeuse (loader). En plus de leur prodiguer des notions de mécanique, L’ÉFLT leur a aussi enseigné des normes de construction de chemins forestiers.

« Nous sommes très heureux de constater que notre offre de service dans le secteur de Parent a répondu à un besoin du milieu. Nous voulons, de plus en plus, délocaliser des formations pour rejoindre des clientèles diversifiées » indiquait Denis Lemaire, directeur général de la Commission scolaire de l’Énergie.

« Malgré les différences de tous et chacun, nous sommes devenus une équipe de travail très serrée qui s’encourageait et se soutenait. Les instructeurs étaient là pour nous encourager, nous donner des conseils et partager leurs connaissances avec nous. Nous avons eu l’occasion de voir un peu tout ce qui peut nous arriver dans un milieu de travail. Je tiens à remercier tous les instructeurs qui m’ont aidée à apprendre, à grandir et à me dépasser. Je voudrais souhaiter du succès aux autres élèves dans leurs nouvelles carrières », disait Caroline Dubé, une des élèves inscrites à cette formation.

Une belle initiative qu’a saluée le directeur de L’ÉFLT, Gilles Renaud. Selon ce dernier, offrir une telle formation dans un secteur loin de ses infrastructures démontre que l’ÉFLT est prête à sortir des sentiers battus pour répondre aux besoins de tout le territoire qu’elle dessert et à combler les besoins de ses partenaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires