12 heures d’endurance La Tuque: des milliers de spectateurs bravent la pluie

Photo de Audrey Leblanc
Par Audrey Leblanc
12 heures d’endurance La Tuque: des milliers de spectateurs bravent la pluie
Malgré la journée pluvieuse de samedi

SPORTS MOTORISÉS. Malgré la journée pluvieuse de samedi, les amateurs de sports motorisés sont venus par milliers pour prendre part à la 13e édition des 12 heures d’endurance La Tuque.

Au moment d’écrire ces lignes, l’organisation des 12 heures estimait avoir accueilli plus de 15 000 spectateurs sur le site de l’événement durant le weekend. Bien que cela représente une baisse d’achalandage d’environ 50% comparativement à l’an dernier, il s’agit tout de même d’un bilan positif pour les organisateurs des 12 heures.

«Il a beaucoup plu samedi, alors que c’était notre plus grosse journée, raconte Isabelle Wood, responsable des communications pour les 12 heures d’endurance La Tuque. La température a fait en sorte qu’on a eu moins de visiteurs cette journée-là. Il faut dire que bon nombre d’entre eux viennent de l’extérieur, alors ils ont sûrement choisi de ne pas se déplacer à La Tuque à cause de la température.»

«Malgré la pluie, les visiteurs et les pilotes ont eu beaucoup de plaisir, poursuit cette dernière. Ils ont vraiment trippé. Le parcours était mouillé, il y avait beaucoup de boue et les obstacles étaient encore plus difficiles. Par le fait même, le niveau de la compétition a été relevé. Même si on a eu moins de visiteurs, les gens sur place ont tellement eu de plaisir qu’on considère que c’est un bilan positif au final.»

Une nouveauté qui fait fureur

En nouveauté cette année, la compétition Extrême Cross KTM a fait fureur samedi soir. «C’était une course d’une heure seulement qui a débuté à 22h. On a été agréablement surpris de voir à quel point les gens ont apprécié cette course. On le retient pour l’an prochain», souligne Mme Wood.

Dimanche, la pluie a fait place au soleil alors que les participants prenaient part à la dernière manche en side by side et en quad. Parmi les bons coups cette année, on remarque notamment la reconfiguration du site.

«On s’est adapté à la nouvelle piste cyclable et ça nous a permis d’avoir une meilleure fluidité sur le site, mentionne Isabelle Wood. De plus, on a travaillé en collaboration avec cinq fédérations sportives différentes pour tout organiser dans les moindres détails. On avait très peu de temps pour se préparer entre les départs des différentes courses, mais on a relevé le défi.»

Restez connectés sur notre site Web et notre page Facebook pour textes, photos et classements finaux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires