Une panne de moteur serait à l’origine de l’accident

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

Selon les discussions que le propriétaire d’Air Tamarac, Jean Blanchard, a eues avec son pilote, le moteur de l’hydravion se serait arrêté en plein vol lors de l’écrasement de l’hydravion de lundi dernier.

Le pilote a plané vers le point d’eau le plus approprié. C’est la procédure d’amerrissage qui aurait mal tourné.

Toutefois, le porte-parole du Bureau de la sécurité de transport (BST), Chris Tremsky (le BST est chargé de l’enquête), soutient qu’il faudra procéder à l’analyse du moteur de l’hydravion afin de corroborer l’hypothèse de M. Blanchard. «Le but aujourd’hui (mercredi) était de sortir l’épave de la rivière afin de l’acheminer à notre bureau à Ottawa pour l’expertise.»

Finalement, c’est une famille de Suisse qui était à bord de l’appareil. Le garçon de huit ans qui a perdu la vie se nomme Luca Glanzmann.

Le pilote de l’hydravion était Daniel Côté, 22 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires