Pornographie juvénile: une arrestation à La Tuque

Par superadmin
Pornographie juvénile: une arrestation à La Tuque
Pornographie juvénile

Du 18 au 21 novembre, l’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet (ESEI) de la Sûreté du Québec a déployé la plus importante opération policière en matière de pornographie juvénile au Québec, qui s’est soldée par une trentaine d’arrestations et de perquisitions dans chacune des régions de la province, dont une à La Tuque.

Cette opération a été réalisée dans le cadre du projet Mainmise, un projet d’enquête amorcé entre juin et octobre 2013 par l’Équipe d’enquêteurs de l’ESEI. Ce projet a permis aux enquêteurs de la Sûreté et de la Gendarmerie royale du Canada, qui composent l’Équipe de l’ESEI, de détecter les suspects sur Internet.

La plupart des suspects arrêtés ont comparu et certains comparaîtront cet après-midi au palais de justice de leur district judiciaire. Ils pourraient faire face à diverses accusations reliées à l’exploitation sexuelle des enfants, telles que production, possession, distribution de pornographie juvénile, avoir accédé à de la pornographie juvénile, et, dans certains cas, agression sexuelle.

Les perquisitions ont été réalisées dans les résidences des suspects, où du matériel informatique a été saisi pour analyse.

L’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet (ESEI) a été créée en 2003 et elle regroupe des enquêteurs de la Sûreté du Québec ainsi que de la Gendarmerie royale du Canada. Depuis la création de cette équipe, plus de 250 arrestations ont été réalisées en lien avec l’exploitation sexuelle des enfants.

Toute information sur les individus arrêtés et leurs agissements peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec, au 1 800 659-4264. Par ailleurs, le public est invité à signaler toute situation d’exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à l’adresse suivante : cyberaide.ca.

.

Cette opération a été réalisée dans le cadre du projet Mainmise, un projet d’enquête amorcé entre juin et octobre 2013 par l’Équipe d’enquêteurs de l’ESEI. Ce projet a permis aux enquêteurs de la Sûreté et de la Gendarmerie royale du Canada, qui composent l’Équipe de l’ESEI, de détecter les suspects sur Internet.

La plupart des suspects arrêtés ont comparu et certains comparaîtront cet après-midi au palais de justice de leur district judiciaire. Ils pourraient faire face à diverses accusations reliées à l’exploitation sexuelle des enfants, telles que production, possession, distribution de pornographie juvénile, avoir accédé à de la pornographie juvénile, et, dans certains cas, agression sexuelle.

Les perquisitions ont été réalisées dans les résidences des suspects, où du matériel informatique a été saisi pour analyse.

L’Équipe d’enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet (ESEI) a été créée en 2003 et elle regroupe des enquêteurs de la Sûreté du Québec ainsi que de la Gendarmerie royale du Canada. Depuis la création de cette équipe, plus de 250 arrestations ont été réalisées en lien avec l’exploitation sexuelle des enfants.

Toute information sur les individus arrêtés et leurs agissements peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec, au 1 800 659-4264. Par ailleurs, le public est invité à signaler toute situation d’exploitation sexuelle des jeunes sur Internet à l’adresse suivante : cyberaide.ca.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires