La famille du bambin happé mortellement veut poursuivre

Par superadmin
La famille du bambin happé mortellement veut poursuivre
La famille du bambin happé mortellement veut poursuivre

La famille du garçon de 5 ans happé mortellement par un policier de la Sûreté du Québec, le 13 février dernier, à l’intersection des boulevards Gaétan-Boucher et Davis, à Longueuil, n’entend pas en rester là et compte poursuivre les autorités policières ou le gouvernement du Québec.

«On va aller plus loin, ça ne va pas s’arrêter là», dit la tante de la jeune victime, Régine Belance.

Le 13 novembre, deux enquêteurs du Service de police de la ville de Montréal qui étaient chargés du dossier sont venus annoncer aux parents de la jeune victime, Stéphanie Thorne et Mike Belance, que le policier de la SQ impliqué dans l’accident ne ferait face à aucune accusation.

La famille s’explique mal cette décision, surtout que l’homme, qui ne répondait pas à un appel d’urgence, roulait à 120 km/h dans une zone de 50 et a percuté de plein fouet l’automobile de M. Belance, qui allait conduire son fils à la garderie. «Si c’était vous ou moi qui avait été au volant de cette voiture, nous serions certainement accusés de conduite dangereuse», indique Régine Belance.

La nouvelle a eu des échos jusqu’à l’Assemblée nationale, où la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a indiqué «que les parents avaient bien raison de se poser des questions» et que «c’était au directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) à s’expliquer et à donner des réponses à la famille».

Le DPCP a fait parvenir une mise au point aux médias, hier après-midi, indiquant qu’il rencontrerait la famille de la victime dans les jours à venir afin d’expliquer sa décision. Certains éléments d’information seront ensuite rendus publics.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires