Accident d’hydravion : la fillette hors de danger

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

La fillette de 10 ans qui a subi des blessures sévères lors de l’accident d’hydravion de lundi a été transportée à l’hôpital Ste-Justine de Montréal et les médecins de l’endroit ne craignent plus pour sa vie.

L’hydravion de type Cessna se retrouvait toujours dans la rivière Bostonnais mardi. Afin de récupérer l’épave, un chemin devra être fait afin qu’une grue puisse se rendre aux abords de la rivière. L’hydravion appartient à la compagnie Air Tamarac, dont le siège social se trouve à Ste-Hyacinthe, mais un bureau existe à La Tuque.

C’est le Bureau de la sécurité en transports qui effectue le suivi de l’enquête concernant la cause de l’accident. Deux enquêteurs se trouvaient sur place mardi afin de rencontrer les témoins. Les détails de la cause de L’écrasement devraient être connus d’ici quelques jours, une fois que l’appareil sera extirpé des eaux, et que l’analyse sera réalisée.

Aussi, précisons qu’il s’agit d’une famille d’Européens qui était à bord de l’appareil, en plus du pilote. La jeune fille qui a été sauvée par Jean-Paul Muir, président des Loups de la Tuque et ancien militaire, est la nièce du couple, tandis que le garçon qui a perdu la vie était leur fils.

L’hydravion s’est écrasé non loin du premier pont couvert à La Bostonnais.

Voir l’autre texte contenant plusieurs photos.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires