Absent à la cour : un mandat d’arrêt est lancé

Par Francine Beaupre
Absent à la cour : un mandat d’arrêt est lancé

Un des deux individus qui avaient proféré des menaces à l’égard du journaliste Patrick Vaillancourt ne s’est pas présenté devant la cour le 4 février alors qu’il devait comparaître pour répondre à des accusations de menaces et intimidation. Un mandat d’arrêt a donc été lancé contre lui.

On se souviendra que suite à la parution d’un article sur certaines causes liées à l’Opération Déluge qui avaient été entendues par la cour le 15 août dernier, M. Vaillancourt avait reçu des menaces par le biais de sa page Facebook. Un des individus lui avait alors laissé entendre qu’il lui réservait un mauvais sort s’il continuait à traiter de ce sujet. Le journaliste avait, dès le lendemain, porté plainte à la Sûreté du Québec. «Nous avons droit, comme journaliste, de faire notre travail qui consiste à rapporter les faits, sans être intimidé et sans recevoir de menaces », avait à ce moment déclaré M. Vaillancourt.

Le défaut de se présenter en cour pour répondre à des accusations implique automatiquement l’émission d’un mandat d’arrêt que la Sûreté du Québec appliquera comme prévu par la loi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires