Un voyage musical en réalité virtuelle

Marie-Eve B. Alarie
mbalarie@icimedias.ca

Un voyage musical en réalité virtuelle
Daniel Bélanger est l'un des auteurs-compositeurs-interprètes en vedette de l'expérience Astéria. (Photo : (Photo courtoisie))

CULTURE. Dans les prochains jours, le Complexe culturel Félix-Leclerc proposera aux amateurs de musique une expérience unique en son genre. Grâce à un casque de réalité virtuelle, les participants seront submergés dans l’univers musical de cinq auteurs-compositeurs-interprètes du Québec.

L’expérience de réalité virtuelle Astéria est un voyage musical immersif d’une trentaine de minutes qui met en vedette des œuvres de Vincent Vallières, FouKi, Daniel Bélanger, Dominique Fils-Aimé et Alexandra Stréliski.

» Certains présentent Astéria comme une exposition, d’autres comme un spectacle virtuel. Moi, j’aime dire que c’est une expérience unique à ne pas manquer. Toute la famille appréciera mais je suis d’autant plus heureuse qu’on ait trouvé un médium accrocheur pour nos ados « , souligne Marie Pierre Mailhot, directrice générale et artistique du Complexe culturel Félix-Leclerc.

Lorsque l’on porte le casque de réalité virtuelle, l’immersion est totale. C’est tout l’univers autour de nous qui se transforme. Pour profiter de l’expérience au maximum, il ne faut surtout pas hésiter à regarder partout autour de soi, au-dessus de sa tête et à ses pieds.

» On s’éloigne du vidéoclip traditionnel avec cette expérience, précise Geneviève D’Amours, responsable Administration et ventes chez La Maison Fauve, qui a produit l’expérience. Par exemple, pour Dominique Fils-Aimé, on est entre autres plongé dans une jungle. C’est vraiment une expérience particulière, car on se retrouve à apprivoiser un environnement créé de toutes pièces en 360°. Avec FouKi, on voyage sur le dos d’un flamand rose ! «

» Ces univers qui ont été créés viennent vraiment appuyer le texte de la chanson. Ça vient faire apparaître une nouvelle dimension aux chansons. Pendant la pandémie, ça a été une façon pour nous de rendre la culture et la réalité virtuelle accessibles. C’est aussi une façon de démocratiser la réalité virtuelle qui n’est pas nécessairement accessible à tous en temps normal « , ajoute Mme D’Amours.

L’expérience Astéria est particulièrement appréciée par les adolescents, depuis le début de la tournée. C’était aussi l’objectif du projet de sensibiliser les jeunes à la culture d’ici. » On voulait leur montrer que la musique d’ici pouvait leur parler également. Beaucoup de jeunes nous ont dit que ça leur avait fait découvrir de la musique qu’ils connaissaient moins ou qui leur semblait moins accessible. Au final, ils découvraient que cette musique leur parlait plus qu’ils ne le croyaient « , raconte Geneviève D’Amours.

L’expérience Astéria sera présentée dans les écoles, mais elle sera aussi offerte au grand public le jeudi 13 octobre à 18 h 30 (avant le spectacle de Jim Zeller), le samedi 15 octobre à 18 h (avant le spectacle de Rita Baga), ainsi que le dimanche 16 octobre à 13 h 30 (avant la projection cinéma). La participation à l’expérience de réalité virtuelle est gratuite. Aucune réservation ni billet n’est nécessaire pour profiter de l’expérience, mais un nombre limité de casques de réalité virtuelle est disponible. L’expérience est recommandée aux 11 ans et plus.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires