Orloge Simard à la Chapelle du vieux corbeau

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Orloge Simard à la Chapelle du vieux corbeau
Orloge Simard. À l'avant, la mascotte Roxan Puppetville. (Photo : Courtoisie )

À peine une semaine après le lancement de son album «À chacun son Waterloo» Orloge Simard vient présenter le fruit de ses dernières années de travail devant le public de la Chapelle du vieux corbeau, le samedi 22 février.

«L’album a été lancé le jour de la Saint-Valentin et on a trouvé ça drôle, parce qu’on n’a pas vraiment des thèmes liés à la St-Valentin», a annonce d’entrée de Olivier Simard, chanteur et guitariste.

On ne peut pas dire que le groupe originaire de La Baie au Saguenay, manque d’humour et d’originalité. Ils ont une mascotte Roxan Puppetville, un petit pantin de bois qu’on considère comme le sixième membre de la formation. Ils l’amènent maintenant partout où ils vont. «Ce n’est pas conceptuel à 100 % mais je dirais qu’il y a trois chansons sur dix qui parlent de lui», ajoute Olivier Simard.

Avec sa pièce titre, le dernier album d’Orloge Simard traite aussi de ce qui arrive quand on frappe un mur. «Plusieurs personnages dans le disque, frappent leur Waterloo», prévient le musicien.

On le devine, le spectacle sera festif : «On ne s’ennuie pas. Les gens chantent avec nous. On s’adresse au public, il y a une belle proximité».

On entendra quelques chansons de l’album fraîchement lancé ainsi que d’autres plus anciennes de ce groupe, formé en 2012.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des