Sections

Bonne participation au Symposium Automn’art


Publié le 18 septembre 2017

Ann Bertrand, qui compte parmi les artistes peintres présents sur place.

©Photo TC Media Michel Scarpino

Lynn Bérubé, artiste en mixed media.

©Photo TC Media Michel Scarpino

ARTS. Les organisateurs du Symposium Automn’art sont très satisfaits de la participation enregistrée au Complexe culturel Félix-Leclerc au cours de la fin de semaine.

L’affluence a été très nombreuse, les après-midis de samedi et dimanche ont été fort achalandés. La température était clémente, ce qui a fait sortir les gens, estime-t-on.

Une trentaine d’artistes ont pris part à cet événement cette année, dont la moitié provient de l’extérieur de La Tuque.

Maxime Ricard, de La Tuque, a remporté le prix du Coup de cœur du jury.
Photo TC Media Michel Scarpino.

Le peintre Maxime Ricard, de La Tuque, a remporté le prix du coup de cœur du jury. «C’est un latuquois et c’est la première fois qu’il vient au Symposium. Les astres se sont alignés pour lui et ça commence bien sa carrière d’artiste», affirme Marie-Josée Roy, agente de développement et de communication à la CDAC. M. Ricard, qui dessine depuis de nombreuses années, s’est mis à la peinture il y a un peu plus d’un an

Le coup de cœur du public a pour sa part été décerné au peintre animalier de La Tuque, Luc Baillargon. M. Baillargeon peint et expose depuis plus d’une trentaine d’années.

L’événement était sous la présidence d’honneur de Alejandra Elena Basanes, artiste trifluvienne originaire d’Argentine et ancienne professeure d’arts plastiques à l’Université nationale de San Juan. Généreuse de son temps, elle a donné un atelier sur la peinture à 120 jeunes des écoles primaires de La Tuque vendredi matin.

Les métiers d’arts

Outre les peintres, on y retrouvait aussi des artistes en métiers d’art, en nouveauté cette année.

Selon Marie-Josée Roy, le fait d’avoir eu des artistes en métiers d’art cette année a permis d’amener quelque chose de différent, des dérivés. «Car on n’acceptait que de oeuvres qui étaient faites de leurs mains, qui ont vraiment leur signature », a-t-elle précisé.

Parmi les artistes présents sur place, la Latuquoise Lynn Bérubé travaille le «mixed media», une superposition de différentes techniques faisant appel, par exemple à la peinture ainsi qu’à la récupération de différents objets placés sur une toile.

Elle confectionne des arrangements via des techniques telles l’acrylique, le faux vitrail, l’encaustique, la peinture sur l'eau, le scrapbooking, les galets et le collage.

Elle a suivi un cours de scrapbooking il y a plusieurs années, qui a ensuite alimenté son intérêt pour le «mixed media».

Mme Bérubé a exposé pendant plusieurs mois l’hiver dernier dans la salle Hydro-Québec du Complexe.

Une passion pour la peinture

Pour les peintres invités, le Symposium de La Tuque est un rendez-vous annuel qu’il ne faut pas manquer.

Parmi eux, Ann Bertrand, originaire de La Tuque, y est assidue depuis quelques années. Cette policière au service de police de Trois-Rivières vit une histoire de passion avec la peinture depuis longtemps. «La peinture, c’est quelque chose qui fait du bien», résume-t-elle.

Elle a commencé à La Tuque il y a 28 ans en étudiant l’aquarelle, avec Reine Mac Donald. Pendant 25 ans, elle a utilisé cette technique avant de passer à l’acrylique et la peinture abstraite, il y a trois ans. Elle désirait apporter un changement dans sa façon de peindre.

«J’aime l’abstrait et j’aime la structure. En mettant beaucoup de structure dans la toiles, ça crée beaucoup de dimension, des profondeurs, la clarté de la lumière. J’aime atteindre les gens pour les rendre heureux», relate la peintre.

Mme Bertrand a une exposition permanente de 16 grandes toiles dans le hall d’entrée de la salle des congrès de l’Auberge des Gouverneurs de Shawinigan. Elle participera aussi au Festival des couleurs de Baie-St-Paul prochainement, entre autres événements.