Sections

«On s’est préparé pour La Tuque»


Publié le 10 août 2017

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, quatre des cinq membres de Simple Plan : Jeff Stinco, Pierre Bouvier, Chuck Comeau et Sébastien Lefebvre.

©Photo TC Media Michel Scarpino.

La formation Simple Plan est très attendue au centre-ville de La Tuque pour la dernière soirée de l’événement les Jeudis Centre-Ville.

«On s’est préparé pour La Tuque», a dit le groupe d’une même voix, visiblement heureux de pouvoir se produire dans une petite région.

Le groupe a rencontré les autorités municipales de La Tuque, les organisations et entreprises partenaires de même que les bénévoles au cours d’une conférence de presse précédant le spectacle.

«On a toujours aimé jouer partout. Ça sonne un peu comme un cliché, mais c’est vrai, les gens apprécient les artistes d’ici et quand on vient jouer, il y a quelque chose d’assez unique pour nous. Premièrement, on peut parler français sur la scène», fait remarquer le batteur Charles «Chuck» Comeau.

L’énergie et l’enthousiasme dégagés par la foule est un élément qui incite le groupe se produire dans les régions. Les chansons marquantes de la carrière du groupe qui dure depuis plus d’une quinzaine d’années sont au programme du spectacle.

L’absence du bassiste

Le groupe doit composer sans son bassiste, David Desrosiers. Celui-ci, on le sait, est absent pour une durée indéterminée en raison d’une dépression.

Le groupe a choisi de jouer à quatre en attendant son retour. Avec empathie, ils ont commenté son absence.

«David va mieux, il passe à travers une période assez difficile en ce moment (…) pour David, c’est un peu plus «tough», mais on l’appuie à 100 %. Ce qu’on veut, c’est qu’il revienne en forme. On croit qu’il va en être capable, mais en ce moment c’est un peu trop tôt pour revenir. En ce moment, on fait les spectacles à quatre mais il demeura membre du groupe. On parle avec lui fréquemment pour voir comment il va et on pense qu’il devrait être en mesure de revenir sur scène le plus rapidement possible avec nous», estiment les membres du groupe.

Le bassiste encourage même ses compagnons à poursuivre la tournée de spectacles en son absence.

S’ils avaient un conseil à donner à des jeunes qui souhaitent suivre leur voie, c’est d’y aller avec passion et persévérance.

Après avoir commencé dans les sous-sols, sans contact avec les gens de l’industrie de la musique, ils ont le connu le succès à force de travailler et de croire en leur projet.