Marie-Louise Tardif verse 4000 $ à des organismes locaux

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Marie-Louise Tardif verse 4000 $ à des organismes locaux
De gauche à droite, on reconnaît Rémy Bélanger, qui a fait l’objet d’un hommage de Marie-Louise Tardif pour ses 53 ans à l’Harmonie de La Tuque, de même que Dany Létourneau Travailleur de rue, André Pearson de Lucarne, Rolande Lecours de la P’tite école de Lac-Édouard, Ken et Pierre Ménard de la Chapelle du vieux corbeau ainsi que la députée Marie-Louise Tardif, à l'avant.

OCTROIS. La députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, a versé un montant total de 4000$, qui sera distribué entre quatre organismes de la région.

Elle a offert cette aide financière en vertu du programme de soutien à l’action bénévole.

«Je veux ainsi souligner le travail soutenu de nos organismes communautaires. Leur action joue un rôle essentiel dans le mieux-être de nos communautés», témoigne Mme Tardif.

Mme Tardif a choisi parmi ses critères de toucher une pluralité de champs d’action de ces organismes : culture, éducation, loisirs pour les aînés et prévention de l’itinérance. La Chapelle du vieux corbeau de La Bostonnais, Lucarne, la P’tite école de Lac-Édouard, les Travailleurs de rue (avec le Programme pour les personnes itinérantes et la nuit des sans-abri) sont autant d’organismes qui ont reçu de l’aide financière de Mme Tardif.

La P’tite école

La P’tite école de Lac-Édouard accueille 5 élèves, trois au niveau primaire et deux en maternelle de quatre ans.

Depuis trois ans, une enseignante vient y travailler trois jours par semaine. Mais des bénévoles comme Rolande Lecours une enseignante à la retraite, s’y impliquent aussi quotidiennement. «On suit les programmes du ministère, on en fait même petit peu plus. On fait même de la robotique à l’école», indique Mme Lecours, qui y œuvre depuis 2008.

Lucarne

De septembre à avril, l’association des pré-retraités et retraités de La Tuque, Lucarne, offre des activités à ces 282 membres. L’organisme brise l’isolement chez ces gens qui compte sur une panoplie d’activités offertes sur une base régulière.

La Chapelle du vieux corbeau

Depuis mai, la Chapelle du vieux corbeau a redonné vie à l’ancienne église de La Bostonnais. Des spectacles ainsi que différentes activités à caractère familial et culturel y sont présentées de façon régulière. «On veut aussi sauver le patrimoine que les anciens ont bâti», souligne à un des promoteurs Ken Ménard.

Les travailleurs de rue

Les travailleurs de rue est un organisme fort actif dans la communauté de La Tuque. Ils interviennent auprès des personnes qui sont en situation de vulnérabilité, de rupture sociale, d’itinérance ou à risque imminent de le devenir.  «On a  beaucoup de sans abri à La Tuque», donne en exemple le travailleur de rue Dany Létourneau.

Résolument tourné vers l’aide à autrui, M. Létourneau accepte avec plaisir l’aide financière offerte, d’autant plus que son organisme a beaucoup de besoins. Comme l’indique son titre, on le retrouve directement sur la rue, où il tente de venir en aide aux gens qui vivent différentes problématiques.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires