Des intervenants psychosociaux à la rencontre de la population dans des espaces publics

Par Redaction La Tuque
Des intervenants psychosociaux à la rencontre de la population dans des espaces publics
(Photo : courtoisie)

RÉGIONAL. Dans les prochains jours, six équipes mobiles composées de deux intervenants psychosociaux du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) se déplaceront sur l’ensemble du territoire. Elles visiteront les parcs, les rives des cours d’eau, les lieux publics, les commerces et les centres-villes pour aller à la rencontre des gens afin de faire du repérage et des interventions psychosociales dans la communauté.

« En considérant les impacts psychosociaux anticipés de la pandémie, il apparaît nécessaire de faire un pas de plus et d’aller vers la communauté pour rejoindre une partie de la population qui ne se manifeste pas auprès de nos services courants pour obtenir le soutien et les services requis », souligne Dave Fillion, directeur du programme santé mentale adulte et dépendance.

L’objectif premier des intervenants est d’écouter et de diriger la personne vers les services du CIUSSS MCQ. Elle sera alors contactée dans les 24 à 48 h après sa rencontre avec nos intervenants.  

Repérez-les et parlez avec eux 

Bien identifiées à l’aide d’un dossard blanc, les équipes mobiles se déplaceront sur l’ensemble des territoires de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Les intervenants seront présents de jour, de soir et même les fins de semaine, en fonction des activités et des lieux fréquentés par la population, à raison de 35 heures par semaine chacun. Ils assureront également une partie du suivi de la clientèle cible à l’intérieur des services psychosociaux généraux, par exemple pour des problématiques liées au deuil, difficultés conjugales et difficultés d’adaptation.

Le contexte actuel, l’isolement, la perte d’emploi et de revenus, la limitation des contacts sociaux, les tensions familiales et conjugales et la détérioration cognitive et psychologique liée à l’isolement sont des facteurs de risque pour la dégradation du bien-être émotionnel des gens.

Le CIUSSS MCQ invite d’ailleurs les gens à parler avec les intervenants psychosociaux.    « Ce n’est pas toujours facile de faire le premier pas et de demander de l’aide. En étant présents, sur place, les intervenants souhaitent faciliter ce premier contact », ajoute M. Fillion.

D’autres portes d’entrées pour obtenir du soutien 

En tout temps, la population peut communiquer avec le service Info-Social en composant le 811 pour une réponse immédiate de soutien psychosocial. Il est aussi possible de se présenter en personne dans le CLSC le plus près de chez soi, ou encore de le rejoindre par téléphone, afin de présenter une demande de soutien. Un professionnel en intervention psychosociale sera disponible pour offrir de l’aide ou référer vers les services appropriés au besoin.

Source: CIUSSS MCQ

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des