Julien Doré: un jeune crooner mélancolique à découvrir

Nouveautés musique


Publié le 11 février 2017

Peut-être connaissez-vous Julien Doré; peut-être pas non plus. Les Français, eux, l'adorent. Plus particulièrement les Françaises, doit-on préciser. C'est que ce jeune homme de 34 ans a tout pour lui. À commencer par une gueule de star et des talents de chanteur et de comédien indéniables.

Étoiles: *** et demie Gilles Lévesque

Consacré en 2007, alors qu'il a tour à tour remporté la cinquième saison de Nouvelle Star (l'équivalent de Star Académie> au Québec) et hérité du titre de L'homme le plus sexy de l'année par le magazine Elle, Julien Doré est devenu un phénomène dont la renommée va bien finir par gagner le Québec. On vous le prédit.

Son quatrième album intitulé & fait l'unanimité auprès des critiques. On lui préfère le précédent (Love), mais on s'accorde pour dire que ce jeune homme qui nous susurre ses tourments amoureux n'est pas une vedette du moment que l'on jette après usage.

Ce crooner mélancolique n'a pas une grande voix, mais il a une façon bien particulière de jongler avec les mots. Il faut écouter Porto-Vecchio pour s'en convaincre. Sa musique est légère et séduisante à souhait. Presque cinématographique même.

Après quelques écoutes, on ne peut s'empêcher de fredonner ses chansons qui nous parlent de voyage et d'amour. La tentation de se trouver un tantinet quétaine est grande, mais rapidement, la réaction des autres confirme que nous sommes en présence d'un auteur-compositeur-interprète qui est passablement doué pour concocter des mélodies romantiques qui vous hantent pour longtemps.

Comme production, il est difficile de trouver plus soignée. Chaque mot, chaque note est à la bonne place. On comprend aisément pourquoi les Françaises l'aiment tant. À découvrir.

Fiche technique

Julien Doré

Chansons: 14

Genre: pop française

À télécharger: Porto-Vecchio

Little Fictions

ELBOW

Étoiles: *** et demie

Les Britanniques, eux, ont un faible pour Elbow, un quintette de rock alternatif devenu quatuor avec le départ du batteur Richard Jupp. On lui a décerné de nombreux prix, dont le prestigieux Mercury Music Prize  pour l'album The Seldom Seen Kid  lancé en 2008. Nous préférons de loin Build A Rocket Boys!, un CD qui figurait sur notre liste des dix meilleurs albums de l'année 2011.

Vendredi dernier, Elbow lançait Little Fictions  dans l'espoir, peut-on penser, de nous faire oublier son disque précédent qui était intitulé The Take Off and Landing of Everything . Si c'est le cas, on peut vous dire que cette opération est à moitié réussie.

Ceux qui connaissent Elbow savent que tout tourne autour de Guy Garvey, un chanteur dont la voix nous rappelle celle de Peter Gabriel. Cette voix bienveillante se fond parfaitement aux mélodies feutrées qu'on nous propose tout au long de cette nouvelle production qu'il faut prendre le temps de bien apprivoiser.

Nous nous attendions sans doute à trop, doit-on vous confesser. Ce septième album en carrière propose de grands moments, plus particulièrement avec la pièce Firebrand & Angel, mais aussi quelques passages plus faibles qui ne viennent heureusement pas à bout de notre patience. C'est important de le préciser.

Ces nouvelles chansons ont été composées dans une petite maison en Écosse, pour ensuite être peaufinées dans le grenier de Guy Garvey. Vous aurez compris qu'elles sont fignolées à souhait. Peut-être un peu trop pour certaines.

Malgré quelques faiblesses, vous auriez sans doute intérêt à vous procurer ce nouvel album d'Elbow, un groupe qui mériterait sans doute un peu plus de reconnaissance en Amérique du Nord. On espère leur venue à Montréal pour bientôt.

Fiche technique

Elbow

Chansons:10

Genre: rock alternatif

À télécharger: Firebrand & Angel

Lisez plus de suggestions musique en cliquant ici