Une nouvelle table pour discuter des enjeux forestiers

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Une nouvelle table pour discuter des enjeux forestiers

FORÊT.  Le conseil municipal de La Tuque confiée au service de développement économique et forestier de La Tuque (SDÉF) le mandat de créer une Table économique sur la forêt.

La Tuque veut accompagner et soutenir les entreprises d’ici en lien avec le développement durable et la cohabitation harmonieuse entre les utilisateurs du territoire forestier.

D’ailleurs, une première rencontre a été présentée le 22 janvier, à laquelle assistaient Pierre-David Tremblay, maire de La Tuque et président du conseil d’agglomération de La Tuque, des représentants de l’Association des pourvoiries de la Mauricie, de la Coopérative forestière du Haut-Saint-Maurice, du Conseil de la nation atikamekw, d’Hydro-Québec, de Produits forestiers Résolu, de Rémabec, de WestRock, de ZECS Mauricie, avec la participation de Marco Lethiecq, directeur général de Ville de La Tuque, sous la coordination du SDÉF La Tuque.

L’objectif de cette table sera de réunir les partenaires oeuvrant en forêt pour identifier les opportunités, les défis, les enjeux et les irritants ayant un impact sur le développement de leur entreprise ou leur organisation.

Pour le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, on veut créer une collégialité entre les acteurs locaux et régionaux.

«Grâce à leur expérience terrain, les membres de cette table vont me nourrir pour mes prochaines rencontres au sein du comité de la forêt à l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et celles du comité sur les ressources naturelles de la Fédération québécoise des municipalités (FQM). Nous sommes préoccupés par les impacts de l’imposition des droits compensatoires américains. Nous devons réunir nos forces pour mettre fin à cette pratique, afin que nos entreprises forestières puissent investir davantage en formation de la main-d’œuvre, ainsi que dans la modernisation de leurs usines. C’est en travaillant ensemble qu’on pourra arriver à faire bouger ce dossier, a mentionné le maire de La Tuque.

«Les participants à cette première rencontre ont tous reconnu l’apport économique de chacun des partenaires et souhaitent contribuer à des actions qui feront consensus et permettront le développement de chacun. La mise en place du nouveau régime forestier en 2013 a changé considérablement l’environnement d’affaires des entreprises forestières. Après 7 ans, des constats s’avèrent nécessaires pour analyser l’ampleur des impacts que le régime forestier a eus, entre autres, sur leur rentabilité», pense pour sa part Julie Boulet, coordonnatrice de la Table économique Forêt et conseillère au développement économique au SDÉF La Tuque.

2000 emplois dans l’agglomération de La Tuque dépendent de l’industrie forestière. À cela, on ajoute l’industrie touristique qui offre des retombées économiques majeures.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires