Travaux routiers : 253 M$ investis en Mauricie

Par marie_eve_alarie
Travaux routiers : 253 M$ investis en Mauricie
travaux routiers (Photo : courtoisie)

Des investissements de 253 252 000 $ sont prévus pour les deux prochaines années en Mauricie afin de maintenir et d’améliorer l’état des infrastructures routières dans la région. Il s’agit d’un montant record.

Les principaux travaux au programme sont évidemment le remplacement de la dalle centrale du pont Laviolette, ainsi que les travaux de renforcement du pont des Piles à Shawinigan et la construction de la nouvelle structure.

Rappelons que des travaux préparatoires sous la structure du pont Laviolette seront exécutés dès l’automne 2022 afin de permettre la seconde phase, celle du remplacement de la dalle principale de 1,4 km, qui s’échelonnera de 2023 à 2025. Les travaux préparatoires seront effectués sous le tablier et comprendront la protection de divers équipements ainsi que la mise en place des plateformes nécessaires aux travaux de remplacement de la dalle.

Quant au pont des Piles, les travaux de renforcement ont débuté le 11 février. Ces travaux permettront d’aménager l’accès menant aux piliers de la structure et d’amorcer l’excavation nécessaire pour l’implantation à venir des pylônes et des massifs d’ancrage des haubans prévus dans le cadre des travaux de renforcement. L’objectif du ministère des Transports du Québec (MTQ) est de rouvrir le pont d’ici la fin de l’année 2022. Les travaux de reconstruction du pont des Piles devraient coûter entre 10M$ et 25 M$.

Par ailleurs, du côté de Trois-Rivières, le MTQ effectuera aussi la reconstruction du pont sur le boulevard Thibeau, au-dessus du chemin de fer Québec-Gatineau.

À cela s’ajoute aussi l’asphaltage de près de 20 kilomètres de l’autoroute 40 dans les municipalités de Batiscan, Maskinongé, Sainte-Anne-de-la-Pérade, Sainte-Geneviève-de-Batiscan et de Trois-Rivières.

« Ce sont des investissements majeurs sur les routes de la région. On parle de 253 M$ comparativement à 174 M$ l’an dernier. Ça permettra de maintenir nos actifs ou en construire de nouveaux. Avoir autant de chantiers aura aussi des retombées avantageuses dans la région et ça fera rouler l’économie mauricienne », souligne Simon Allaire, député de Maskinongé.

Au total, 69 projets sont prévus en Mauricie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires