Tours cellulaire sur la 155 : «C’est prioritaire»

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Tours cellulaire sur la 155 : «C’est prioritaire»
Tour cellulaire

La députée de Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, voit comme prioritaire le dossier de la téléphonie cellulaire sur la route 155. On apprenait, cette semaine que Bell a produit une demande de contribution financière pour installer des tours cellulaires le long de la route 155 nord et sud.

Mme Tardif a rappelé que de nombreuses entreprises ont fait appel au programme «Québec haut débit» du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Les entreprises pouvaient déposer des demandes contribution financière pour leurs projets jusqu’au 6 décembre.

Elle rapporte des données de 2016, selon lesquelles 340 000 foyers québécois n’étaient pas branchés à Internet haute vitesse. «C’est énorme», estime la députée.

Québec vise à ce que tous les foyers soient branchés d’ici la fin mars 2022. L’échéance est court, mais le dossier est une priorité pour Mme Tardif.

Les projets sont présentement à l’étude. « On devrait avoir les réponses au printemps. L’analyse sera plus longue, car il y a plus de projets», estime la députée. En effet, 200 projets ont été présentés en vertu du programme Québec haut débit. «On voit qu’il y a un grand besoin. Maintenant, il faut s’assurer que le nôtre soit retenu. Ce n’est pas que pour se divertir, c’est d’abord pour répondre à une problématique au niveau de la sécurité», relève Mme Tardif.

Plus tôt cette semaine, on apprenait que Solutions Ambra a parallèlement déposé une demande pour enfouir le fil électrique sur une portion de 53 km de la route 155 entre Lac-Édouard et le Lac-St-Jean. On veut le faire en même temps que la fibre optique. L’alimentation électrique, permettra à Bell de déposer  un projet pour ériger quatre  tours sur la 155 nord. Cela viendrait assurer le signal cellulaire jusqu’à Lac-Bouchette.

Selon le ministère de l’Économie et de l’Innovation, le programme Québec haut débit veut «soutenir financièrement des projets qui offrent aux citoyens, aux organismes et aux entreprises situés en milieu rural un service Internet haut débit (IHD). Ce service doit être de qualité, performant et à un coût comparable à celui offert en milieu urbain».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires