Succès pour l’exposition sur les chemins de fer de la SHLT

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Succès pour l’exposition sur les chemins de fer de la SHLT
L'exposition avait un volet éducatif dont l'objectif a été pleinement atteint. (Photo : Michel Scarpino)

La Société historique de La Tuque et du Haut-Saint-Maurice (SHLT) a fait un succès de sa récente exposition sur les chemins de fer au Complexe culturel Félix-Leclerc.

D’abord prévue pour être présentée jusqu’au 16 avril, elle a été prolongée une dizaine de jours de plus. On y voyait plus d’une quarantaine de photos et d’objets représentant l’histoire ferroviaire de La Tuque, des débuts du 20e siècle à aujourd’hui. Aussi, une centaine de documents historiques ont été présentés sur un écran. 

En tout, 297 personnes ont signé le livre d’or, un nombre qui satisfait le président de la SHLT, Denis Adams, compte tenu du fait que l’exposition a été présentée pendant 39 h, si on additionne les heures d’ouverture où il était possible de se rendre à L’Espace Carole-Guérin.

« Le but était de créer de l’animation pour les groupes », confie-t-il. À preuve, les écoles ont été nombreuses à apprendre ce pan important l’histoire locale. La Tuque High School, y a amené 7 classes primaires et du secondaire. on y a également vu 6 classes de l’école Centrale, une du CAPE, en plus de 14 élèves de l’école secondaire Champagnat et d’un groupe d’une quinzaine de résidents de la résidence de Bâtisseurs. L’exposition était alors guidée par des bénévoles

Aux dires de M. Adams, Ville de La Tuque, WestRock et le Complexe culturel ont beaucoup facilité les choses pour l’organisation de cette exposition.

Une prochaine exposition sera présentée ultérieurement, mais le thème n’en est pas encore défini.

Souvenance

L’occasion était belle pour faire connaître la nouvelle mouture de Souvenance, la revue où la Société historique parle d’histoire. 166 exemplaires ont été distribués à des gens avides d’en connaître plus sur les chemins de fer, le village de Clova, de même que sur plusieurs familles latuquoises. D’ailleurs la Société historique compte sur la participation de la population pour alimenter le prochain numéro de Souvenance, en y écrivant la petite histoire de leur famille, un peu comme l’avait fait le livre « La Tuque, « Histoires de familles », à l’occasion du centenaire de la ville. Les gens qui désirent en obtenir un exemplaire peuvent se rendre aux locaux de la Société historique.

L’objectif de la revue est de développer l’intérêt local pour produire des articles sur la région touchant différents sujets, sport, loisirs, événements ou l’histoire des familles latuquoises.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires