Stage en France pour deux étudiantes en technique d’éducation spécialisée

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Stage en France pour deux étudiantes en technique d’éducation spécialisée
Annabelle Comeau-Harvey et Rosalie Masse. (Photo : Courtoisie)

Deux étudiantes en technique d’éducation spécialisée au Collège Laflèche, Annabelle Comeau-Harvey, de La Tuque et Rosalie Masse, de Trois-Rivières se préparent à vivre une expérience formatrice, pendant leur dernière année d’études collégiales.

Elles se rendront à Nîmes, en France, pour y suivre un stage de huit semaines, en compagnie d’intervenants auprès d’enfants ayant des besoins spécifiques.

«Dans le cadre de notre cours, il faut faire deux stages, mais on a décidé d’en faire un à l’international pour voir comment ça se passe ailleurs dans le monde. Comme travail, on va effectuer un comparatif entre les deux pays, car on va avoir réalisé six semaines de stage ici au Québec. C’est après qu’on va faire huit semaines en France», explique Annabelle Comeau-Harvey.

Elle ne cache pas que cette expérience sera fort utile, d’un côté comme de l’autre, par un partage de savoir. Elles partageront les connaissances acquises lors de leur cours collégial et ramèneront ce qu’elles auront appris en France, en cette période où elles termineront leur troisième année de technique.

«Ils n’ont pas la même vision que nous, de ce que sont les éducateurs spécialisés. Le métier de technicien en éducation spécialisée n’existe pas en France. C’est un autre type de personnes, comme des travailleurs sociaux», explique l’étudiante latuquoise.

Le voyage aura lieu de mars à mai 2020. Elles se sont fixé un objectif de 6000 $ pour le financer. Pour atteindre ce but, plusieurs campagnes de financement auront lieu, dont une cette fin de semaine. Avec des proches, elles feront de l’emballage chez Maxi des Galeries La Tuque, ce vendredi de 18h à 21h, samedi de 9h à 16h et dimanche de 9h à 15h.

Leur objectif est de devenir enseignantes en adaptation scolaire, après la formation universitaire. «Nous sommes deux filles dynamiques qui avons à cœur l’épanouissement d’enfants différents ainsi que des personnes ayant des difficultés d’adaptation», résument-elles.

Pour en apprendre plus sur leur projet, on peut suivre leur page Facebook (Stage international en Europe-mars à mai 2020).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires