SOPEFU : un deuxième mois consécutif sans incendie forestier important

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

SOPEFU : un deuxième mois consécutif sans incendie forestier important
Juillet a été un mois tranquille en matière d'incendies forestiers. (Photo : Courtoisie)

FORÊT. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. S’il a plu en juillet, les feux de forêt se sont faits rares et ont été moins menaçants pour nos boisés.

Sur tout le territoire du Québec, en juillet, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a combattu un petit nombre d’incendies pour un deuxième mois consécutif. « Les pompiers forestiers ont eu à combattre seulement 43 feux qui ont affecté un total de 24,8 ha de forêt. Ces données sont nettement sous la moyenne des dix dernières années pour un mois de juillet, alors qu’elle se situe à 93,8 feux qui affectent 5883,9 ha ».

Un état de fait qui se justifie par un mois où la pluie a été présente. Plusieurs systèmes dépressionnaires ont empêché le combustible forestier de s’assécher.

« Cependant, ces dépressions s’accompagnaient souvent d’orages, ce qui a créé 10 feux de foudres. Bien que les incendies initiés par la foudre correspondent à 23 % des feux répertoriés pour le mois de juillet, ils ont engendré 90 % de la superficie affectée », ajoute la SOPFEU.

En Mauricie, la SOPFEU compte quatre feux en juillet, qui ont détruit un total de 4,2 ha de boisé. Un de ces incendies était lié à un article de fumeur alors que les autres ont été causés par la foudre. Le plus important a été rapporté dans la MRC de Mékinac et a été combattu rapidement. Un seul feu a éclaté en Haute-Mauricie en juillet, un début d’incendie causé par la foudre, dans le secteur de Windigo, qui a entraîné peu de dommages.

Cet été tranquille, jusqu’à présent, permet à la SOPFEU de mobiliser des ressources vers l’Alberta, aux prises avec plusieurs incendies de forêt.

« Trois sections de vingt pompiers forestiers ont quitté le Québec le 25 juillet à destination de l’Ouest canadien en plus de neuf spécialistes en gestion des incendies. L’ensemble du personnel participant à cette mission de deux semaines, incluant les pompiers forestiers, provient des quatre coins du Québec », rappelle la SOPFEU. Huit membres de l’équipe de La Tuque de la SOPFEU se sont envolés pour l’Ouest.

Prudence

Depuis le début de la saison 2022, la SOPFEU est intervenue sur les lieux de 308 incendies qui ont brûlé 231,8 ha, alors que la moyenne des dix dernières années, à pareille date, s’élève à 382 feux pour une superficie de 18 747,9 ha.

« Même si la saison estivale est bien entamée et que la verdure s’est installée sur l’ensemble du territoire, la SOPFEU souligne que la saison des feux de forêt n’est pas terminée pour autant. Les feux de camp mal éteints, les mégots de cigarette et les véhicules tout terrain peuvent tous être à l’origine d’un incendie de forêt », complète l’organisme, qui invite la population à consulter le danger d’incendie sur son site web ou sur son application mobile avant de s’adonner à des activités en forêt.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires