Rendez-vous aérien à Casey

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Rendez-vous aérien à Casey
(Photo : Courtoisie : Patrick Vergobbi.)

AVIATION.  L’aéroport abandonné de Casey reprendra vie comme il le fait depuis 2013, pour le rendez-vous aérien de Casey.

Chaque année, à la fête du Travail, on vient de partout pour voir les aéronefs qui se retrouvent sur la piste construite pendant la guerre froide. Les gens campent directement sur place et discutent d’aviation.

«Il n’y a pas que des avions, il y a aussi des hélicoptères, des bimoteurs. On a déjà eu des pendulaires», affirme Pierre Nadon, un des promoteurs de cette fin de semaine.

Cette année, un jet privé de combat et d’entraînement, un Albatros L39C sera sur les lieux, de même que des bimoteurs.

«Je dis : je vais camper là et j’aime ça avoir de la visite, alors venez me voir», blague M. Nadon. Des gens qui sont de passage pour la journée seulement en profitent pour venir pique-niquer.

La célèbre piste de Casey a déjà accueilli 113 appareils. L’an dernier, il y en avait 64. Tout dépend toujours de la température.

«Les pilotes jasent et jasent entre eux. Ils n’ont même pas le temps de monter leur tente», rigole M. Nadon.

S’il fait beau cette fin de semaine, le rendez-vous aérien pourrait générer une bonne participation, parce qu’il est de plus en plus connu. «Grosso modo, on peut s’attendre à un mouvement de 150 à 175 avions différents, de jeudi à lundi», envisage M. Nadon.

Pourquoi Casey ? Il n’existe pas d’autre piste avec la même configuration, loin de la ville ou des agglomérations, avec un cours d’eau tout près.

L’avantage de la piste est qu’elle est asphaltée. «Personne ne peut dire : c’est en gravier, je ne peux pas y aller», insiste M. Nadon. Des travaux de nettoyage de la piste abandonnée ont d’ailleurs été effectués ces derniers temps.

La piste de Casey, on le sait, est célèbre en raison de la saisie de plus de 4 000 kilos de cocaïne effectuée en novembre 1992, dont la valeur atteignait 2,7G$. «Raymond Boulanger (l’ex-pilote) va être là personnellement», annonce Pierre Nadon.  À la suite du procès, Boulanger «Le pilote de Casey» avait été condamné à 23 ans de prison.

Des gens en VTT, en 4×4 et en moto de sentier y sont aussi attendus. Une belle occasion de jaser avec les pilotes, poser des questions et prendre des photos. Chose importante à souligner, il n’y aura pas de tour d’avion sur place, car il y a beaucoup trop de traffic.

« C’est unique au Canada», soutient Pierre Nadon, selon lequel seul le statut abandonné de la piste permet de stationner des véhicules près des aéronefs.

Pour tous les détails, on peut consulter leur site web. Un document sera remis à toutes les personnes dès leur arrivée sur le tarmac pour leur indiquer toutes les directives relatives à la sécurité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires