Rivière Saint-Maurice: un débit supérieur à celui de 2017

Michel Scarpino
mscarpino@icimedias.ca

Rivière Saint-Maurice: un débit supérieur à celui de 2017
Le débit de la ivière St-Maurice est particulièrement élevé (Photo : Michel Scarpino)

Ceux qui se souviennent des inondations de 2017 évoqueront le débit important de la rivière Saint-Maurice à ce moment. Mais voilà que le débit enregistré en ce mercredi 18 mai a été supérieur.

En milieu d’après-midi mercredi, à la centrale La Tuque d’Hydro-Québec, on enregistrait un débit de 3074 m3/s d’eau. Il s’agit du débit d’eau le plus élevé depuis le début de la crue de 2022. En guise de comparaison, celui de 2017 s’était élevé à 2650 m3/s.

S’agit-il d’un record? Non, soutient Lucie Roy, conseillère aux relations avec le milieu chez Hydro-Québec.

Certains s’en souviendront, les inondations de 1974 avaient été historiques. À ce moment, le débit d’eau avait atteint 3615 m3/s à la centrale de La Tuque. Mais, cette année, on a battu les débits de 2017, d’où la vigilance de la Sécurité civile et des autorités municipales qui se croisent les doigts pour que tout se passe bien.

« Sur toutes les centrales qu’on a en Haute-Mauricie, au moment où on se parle, on a battu tous les débits rencontrés en 2017 », précise Lucie Roy.

Il faut se rappeler qu’Hydro-Québec ne contrôle que 40% de l’apport d’eau de la rivière, le 60% restant l’est pas la nature.

Pour l‘apport d’eau qu’elle peut contrôler, Hydro fait effectivement tout ce qu’elle peut.

« Chaque année, on est toujours de la même vigilance, on a toujours la préoccupation d’assurer la sécurité du public, de limiter les impacts pour le public, que ce soit en termes d’inondations et assurer la sécurité de nos installations », assure Lucie Roy.

Hydro-Québec se dit toujours en contact étroit avec la Sécurité civile avec qui elle collabore.

« Le couvert de neige, qui n’était pas entièrement fondu en Haute-Mauricie, jumelé à des précipitations particulièrement abondantes nous donne ce résultat », commente-t-elle aussi.

Ce qui fait qu’il y a beaucoup d’eau ces jours-ci dans la rivière Saint-Maurice, c’est le principe du bassin versant qui rejoint la rivière Saint-Maurice, avec de nombreux affluents. « Sur ce grand territoire de 42 000 km2 qu’on appelle le bassin versant de la rivière Saint-Maurice, il y a au moins une centaine d’affluents qui viennent se jeter dans la rivière Saint-Maurice », détaille Mme Roy. Autant de cours d’eau qui ont une influence directe sur le comportement de la rivière.

On peut suivre le débit de l’eau en temps réel pour les différentes installations d’Hydro-Québec.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires