Rester près d’Hayden, grâce au Manoir Ronald McDonald

Michel Scarpino
mscarpino@icimedias.ca

Rester près d’Hayden, grâce au Manoir Ronald McDonald
Une photo toute récente de Dany Cloutier, Emy Lachance et leur fils Hayden. (Photo : Courtoisie.)

SANTÉ. Le 29 janvier, le petit Hayden naît, après seulement 23 semaines et 6 jours de grossesse.

Le tout petit enfant a immédiatement été transféré à l’Hôpital général juif de Montréal, accompagné par ses parents, Emy Lachance et Dany Cloutier, qui ne se doutaient peut-être pas combien leur vie allait changer, du moins pour quelques mois.

Au Centre multiservice de santé et de services sociaux de La Tuque du CIUSSS-MCQ, on a évoqué le fait qu’il pouvait s’agir du plus petit bébé prématuré de l’établissement.

Hayden est hospitalisé à Montréal depuis ce temps pour assurer son développement normal et demeurera sous les soins attentifs du personnel de l’tablissement jusqu’à ce qu’il soit en assez bonne santé pour pouvoir en sortir. Cela signifie que les parents doivent impérativement demeurer avec lui. Emy Lachance a compté les jours depuis leur arrivée. Il y en a exactement 101, aujourd’hui (mardi 10 mai).

« On est encore ici jusqu’à entre le 20 juin et la mi-juillet », prévoit Mme Lachance. Celle-ci et son conjoint ont mis temporairement sur pause leurs emplois respectifs pour se consacrer exclusivement à Hayden. Parce que quand ils sont arrivés à l’Hôpital général juif, on les a prévenus qu’il y logerait pour une longue période.

Une aide précieuse

On a beau avoir des assurances salaire et avoir droit aux prestations spéciales de l’assurance-emploi pour les parents d’enfants gravement malades, les revenus ne sont plus les mêmes, dans un tel contexte : « On est conscient qu’on a un enfant malade, mais on est aussi conscient qu’on a des paiements à faire. On s’est demandé comment on allait y arriver ». Une infirmière leur a suggéré d’aller habiter au Manoir Ronald McDonald de Montréal.

N’eut été cette solution, les parents ne savent pas comment ils y seraient parvenus. « Le Manoir, c’est une bonté de ce monde.  C’est d’une utilité incroyable pour nous », lance la maman.

En raison du faible coût de l’hébergement, cette solution évite de multiples tracas financiers. De plus, l’endroit est rempli de familles dont un enfant vit une problématique de santé. Une solidarité et de réelles amitiés se tissent. Ce réseau social devient un facteur déterminant, puisqu’on a forcément moins de contacts avec sa famille et ses amis, pour un temps.

« Quand on arrive ici, le soir, on a envie de parler un peu de notre enfant, de l’aspect médical, mais aussi de tout et de rien, de se libérer l’esprit des casse-têtes de la journée. Quand on est avec d’autres personnes, ils veulent sensiblement la même chose, c’est facile et on se recrée un réseau d’amis ici à l’intérieur du Manoir », mentionne Emy Lachance, qui y a même croisé quatre familles de La Tuque depuis leur arrive à la fin janvier.

La santé, enfin !

Hayden est sur la bonne voie. Il ne reste qu’à retirer les équipements pour assister son système respiratoire, mais pour le reste, tout va très bien. « Tout son développement, que ce soit pour sa santé mentale ou physique, tout va super bien », se réjouit sa mère, visiblement soulagée.

La Tuque derrière eux

La famille Lachance-Cloutier a ressenti l’appui des gens de La Tuque tout au long des derniers mois. Ils ont d’ailleurs tenu à remercier tous ceux et celles qui ont donné de l’argent lors d’un GoFundMe pour les aider financièrement. La famille a aussi reçu l’aide financière de Jeunesse en Santé, dont l’objectif est précisément d’aider les familles dont les enfants doivent recevoir des soins à l’extérieur de La Tuque.

« C’est incroyable, le soutien qu’on a obtenu de notre communauté(…) La Tuque, pour nous, c’est grand dans notre cœur », glisse Mme Lachance.

S’il pouvait parler, le petit Hayden affirmerait probablement la même chose, surtout quand on sait que la présence des parents au chevet de leur enfant compte pour 75% de la guérison, fait ressortir Emy Lachance. Au moment de sa venue au monde, les professionnels de la santé ne pouvaient garantir s’il allait survivre ou présenter un grave handicap : « On a tellement stimulé notre enfant, on était tellement présent qu’il est en pleine santé, aujourd’hui ».

Les parents affichent une immense reconnaissance envers l’Œuvre des Manoirs Ronald McDonald dont ils profitent des services d’hébergement depuis tout ce temps. Rappelons que l’argent recueilli lors d’un achat au restaurant Mc Donald’s à l’occasion du Grand McDon, en ce mercredi 11 mai, sert à soutenir les Manoirs qui viennent en aide à plus de 26 000 familles provenant de plus de 3 400 collectivités partout au Canada. Cela, à travers les 16 Manoirs et 17 Salles familiales partout au pays, pour offrir un toit aux familles des enfants malades.

Hayden revient de loin, mais il sera très bientôt plus fort, pour croquer dans la vie, avec ses parents comme le mérite tellement cette gentille famille.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires