Réseau hydroélectrique à Parent: les travaux avancent

Michel -Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Réseau hydroélectrique à Parent: les travaux avancent
Les travaux se déroulent bien. (Photo : courtoisie - Hydro-Québec)

ÉNERGIE. Des membres du conseil municipal et fonctionnaires municipaux se sont récemment rendus dans le secteur Parent de La Tuque afin de constater l’évolution des travaux d’amélioration du réseau d’Hydro-Québec dans ce secteur. On sait que ce secteur a été touché par de nombreuses pannes au fil des dernières années, vivement dénoncées par le conseiller municipal Éric Chagnon.

La visite a permis de voir que les travaux de 235 M$ sur la ligne  La  Vérendrye Parent progressent. Des gens d’ Hydro-Québec étaient sur place.

« On a pu constater sur des cartes l’avancée des travaux pour s’assurer d’un approvisionnement constant et fiable », dit le conseiller  Chagnon, visiblement satisfait de l’avancée.

Selon M. Chagnon, des poteaux en bois ont été changés pour des structures de métal, alors que d’autres sont en partie en métal. On sait que les  pics bois et les fourmis charpentières avaient été pointés du doigt comme responsables de la détérioration des poteaux servant à alimenter le secteur  Parent en électricité.

Les travaux avancent bien. « On est fourni en énergie par des génératrices. Cinq génératrices sont en place pour fournir le courant pour les travaux faits hors tension « , signale le conseiller.

Le système de stockage d’énergie  EVLO, prendra aussi le relais, pour fournir de l’électricité aux résidents du village, affirme Éric  Chagnon : « C’est une bonne chose, c’est naturel, ce n’est pas polluant ». Selon Élisabeth  Gladu conseillère, relations avec le milieu d’ Hydro-Québec, ce système devrait être en opération à la fin de 2022.

Mme  Gladu a confirmé que travaux de remplacement de structures se terminera au début d’avril. »  On avait pris l’engagement de remplacer 60 structures et finalement on en a remplacé 99 « ,  faisait elle savoir.

Une révision de la capacité de réalisation a permis de devancer ces remplacements, profitant du fait que les équipements sont en place et que les chemins d’accès ont été refaits.

Le reste des travaux sera accompli depuis 2035. Jusqu’à présent, 123 des 283 structures que compte la ligne qui relie le poste de Lavérendrye à Parent qui ont été refaites, en acier.

M. Chagnon est revenu sur les relations parfois tendues entre l’administration de  La  Tuque et  Hydro-Québec, dans des périodes plus troubles où les pannes de courant étaient plus fréquentes.

« Je ne regrette rien de ce que j’ai fait, ni les paroles que j’ai prononcées, les gestes que j’ai posés, quand on a eu des temps plus difficiles avec  Hydro-Québec. Il fallait qu’on mette notre poing sur la table. Le résultat, il est là aujourd’hui, on a beaucoup plus de considération. On a de la consultation, ça, c’est très apprécié de la part d’ Hydro-Québec. C’est important qu’on ait eu notre point de vue « , a évoqué le conseiller.

Clova

Une rencontre visant la transition énergétique a été tenue récemment dans le secteur  Clova. On sait que les 60 abonnés de village sont alimentés par deux génératrices au diésel. Les gens rencontrés sur place ont pu remplir un sondage afin de mieux connaître leurs habitations.

» Ç’a été une très bonne rencontre, les gens ont pu exprimer leurs opinions, leurs questionnements. il faut comprendre que ce secteur est alimenté par deux génératrices au diesel, c’est un système qui est polluant et qui coûte énormément cher. Il y a actuellement plusieurs options sur la table. En ce qui me concerne, c’est sûr que l’option de ligne de transport, jointe à un autre système d’appoint, soit une génératrice ou un système de batterie comme on va avoir à  Parent, je pense que ce serait un combiné idéal, mais ce n’est pas moi qui vais décider ça « , affirme M. Chagnon.

Salon ce dernier, un des points qui est revenu souvent durant la rencontre est la fiabilité du réseau électrique dans ce secteur éloigné.

« On a rencontré une vingtaine de résidents de  Clova. Ce sont majoritairement des résidents, mais il y avait aussi des villégiateurs qui ne sont pas raccordés au réseau et qui souhaiteraient l’être (…) D’excellents échanges qui nous ont nourris dans notre réflexion sur les trois familles de scénarios qui ont été présentés « , précise  Mme  Gladu.

Les principaux scénarios à l’étude sont la production locale d’énergie renouvelable avec l’appui d’une nouvelle centrale thermique ; l’alimentation au moyen d’électricité provenant du réseau principal d’ Hydro -Québec ; et l’autoproduction d’électricité et bâtiments écoénergétiques.

Une autre rencontre sera au programme ultérieurement pour présenter la solution qui sera retenue pour l’alimentation électrique du secteur  Clova. »  La solution va être annoncée à la fin de 2022″, fait savoir  Mme  Gladu. Les éventuels travaux seraient effectués en 2025 ou 2026.

Salon Éric  Chagnon, il faut davantage voir l’argent injecté dans le développement du réseau électrique comme un investissement plutôt qu’une dépense, ajoutant que  Parent n’a pas été très gâté, selon lui, depuis la fusion de 2003, en termes d’infrastructures.

»  Il y a beaucoup de projets dans l’air, ici. Si la ligne entre  Parent et  Clova peut avoir lieu. Il y a des projets miniers qui sont sur la carte. Finalement,  Parent, tantôt, ça va ressembler  peut-être plus au  Klondike qu’on pense « ,  a-t-il terminé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires