Rapide-Blanc: le chemin de la rampe de mise à l’eau est inaccessible

Michel Scarpino
mscarpino@icimedias.ca

Rapide-Blanc: le chemin de la rampe de mise à l’eau est inaccessible
La centrale Rapide-Blanc d'Hydro-Québec (Photo : Michel Scarpino)

INONDATIONS.

Le chemin qui conduit à la rampe de mise à l’eau en amont de la centrale Rapide-Blanc a partiellement été détruit à la suite des pluies abondantes survenues en début de semaine.

On sait que d’autres précipitations sont attendues dans les prochains jours. Hydro-Québec fait donc savoir que la rampe de mise à l’eau est inaccessible jusqu’à ce que le chemin soit remis en état.

« Par ailleurs, la présence d’une ligne de distribution enfouie dans le secteur nécessite des investigations. Ainsi, des travaux connexes pourraient entraîner des délais supplémentaires dans la réparation du chemin », fait aussi savoir Hydro-Québec.

Évitez les balades au village de Rapide-Blanc

En marge des travaux de réhabilitation de la centrale Rapide-Blanc, le village s’est transformé en chantier. « D’ici la fin des travaux, nous vous demandons d’éviter les balades au village. Nous comptons sur votre collaboration pour respecter la signalisation, utiliser les aires de stationnement créées pour vous et respecter les passages piétonniers nouvellement aménagés. Les travaux de réhabilitation de la centrale de Rapide-Blanc se déroulent dans un environnement extrêmement restreint. C’est un défi pour l’ensemble des équipes », ajoute Hydro-Québec.

Par ailleurs, de juin à septembre, les travaux de sécurisation de la paroi rocheuse qui longe le chemin d’accès à l’aménagement de Rapide-Blanc se poursuivront.

« Pendant cette période, la circulation entre les kilomètres 45 et 47 (secteur à proximité du pont menant au village et au chemin des 9 miles) se fera en alternance. D’autres travaux de ce genre seront réalisés dans les prochaines années, après la réhabilitation de la centrale ».

Survol des travaux

Au cours de l’été, les travaux se poursuivront à Rapide-Blanc. On mettra en place un ensemble arbre, roue et distributeur à l’intérieur du puits turbine en plus de la réhabilitation des systèmes électriques, mécaniques et de commande ainsi que des composants architecturaux. On effectuera aussi la réhabilitation de la prise d’eau et d’autres travaux connexes sur le groupe turbine alternateur 6. Ils s’achèveront à la fin de l’été.

« Les équipes de Voith, chargées du remplacement des six groupes turbine-alternateur de la centrale, procèdent actuellement au remontage du groupe 6. La mise en place du rotor a été effectuée le 9 mai. Le groupe 6 est le premier à être remplacé, tous les travaux ayant été réalisés sur fond de pandémie. Les batardeaux seront retirés vers la fin de l’été. Les batardeaux servent à sécuriser la zone de travail. Des plongeurs de MVC Océan inspecteront le groupe turbine-alternateur n° 4 vers la fin juin », a aussi fait savoir Hydro-Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires