Projet pilote pour la circulation des véhicules hors route à La Tuque

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Projet pilote pour la circulation des véhicules hors route à La Tuque
VTT (Photo : Depositphotos)

Le conseil municipal de La Tuque a adopté en assemblée publique un projet de règlement pour un projet pilote d’un an régissant la circulation des véhicules hors route (VHR) dans le territoire de la ville. 

Vous verrez donc passer des VHR sur les sentiers autorisés et multidisciplinaires, sur certains chemins municipaux, ainsi que sur certains tronçons de la piste cyclable. 

Déjà, les VHR disposent de certaines autorisations pour certains chemins depuis plusieurs années. Le règlement n’entre pas en vigueur tout de suite, il le fera une fois qu’il aura reçu l’autorisation du ministère des Transports du Québec. Un avis public sera émis lorsqu’il entrera officiellement en vigueur.

« La Tuque fera encore figure de pionnière au Québec avec ce nouveau règlement, car si plusieurs municipalités tolèrent la présence des VHR dans leurs rues, rare sont celles qui le font de manière légale et encadrée », indique Ville de La Tuque.

On se donne un an pour analyser et mesurer les impacts de la circulation des VHR dans certains tronçons municipaux, avant de l’autoriser de manière permanente. Tant les quads, que les motos hors route et les motoneiges en font l’objet.

La municipalité affirme répondre aux besoins d’utilisateurs, ajoutant que les VHR constituent d’importantes retombées économiques pour La Tuque. « Dans le milieu du VHR au Québec, La Tuque est considérée comme une ville de premier choix ».

« Ça fait plusieurs années que les citoyens nous abordent pour nous demander de permettre davantage la circulation des VHR dans nos rues et sur la piste cyclable. Afin d’assurer la sécurité de tous, il est important de le faire de manière encadrée et c’est ce que nous avons fait avec ce projet de règlement. Il y aura certainement des choses à ajuster au fil du temps, mais c’est un premier pas dans la bonne direction. La Tuque est un paradis pour les amateurs de véhicules hors route. Nous voulons développer cela encore davantage et nous voulons que les gens puissent avoir accès à nos sites d’hébergement, nos restaurants, nos stations d’essence pour recevoir facilement les services dont ils ont besoin. Ce projet nous permet de répondre à la fois aux besoins de nos citoyens et de nos touristes. On est gagnant sur toute la ligne et on ira encore plus loin si le projet pilote est concluant », disait Luc Martel, maire de La Tuque.

» La Fédération Québécoise des Clubs Quads ne peut que saluer cette initiative de la Ville de La Tuque. Le quad rejoint de plus en plus d’adeptes qui comprennent qu’une saine cohabitation avec tous les acteurs environnants ne peut qu’être bénéfique pour la pratique sécuritaire et la pérennité de leur loisir. Par ailleurs, il est démontré que l’activité quad a un impact important dans le développement touristique et économique des régions et d’en faciliter l’accès c’est offrir aux communautés locales l’occasion de faire mettre à profit ses ressources », ajoute Yohan Perron, directeur général de la Fédération québécoise des clubs quads. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mario charbonneau
Mario charbonneau
5 mois

Bravo à la ville de la tuque merci