Pierre-David Tremblay ne ferme aucune porte

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

Pierre-David Tremblay ne ferme aucune porte
Pierre-David Tremblay, candidat conservateur. (Photo : Patrick Vaillancourt)

POLITIQUE.  Bon deuxième derrière la députée réélue Marie-Louise Tardif avec plus de 53% dans Laviolette-St-Maurice, le candidat conservateur accepte la défaite avec un certain pincement au cœur sans se fermer aucune porte pour son avenir politique.

Au moment d’écrire ces lignes, M. Tremblay obtenait 16,4% du suffrage dans le comté, alors que Pascal Bastarache du Parti québécois se trouvait à 15,8%.

« Je suis un peu déçu. Je m’attendais à un meilleur résultat. Nous avons été beaucoup sur le terrain. Ce qui est étonnant, avec 16% des voix, on n’arrive pas à avoir de député comme d’autres partis. Il sera important pour le gouvernement d’avoir le vote proportionnel, une promesse que le gouvernement n’a pas tenue. Une belle fierté, c’est que tous les candidats ont participé au développement d’un nouveau parti. »

Qu’en est-il de l’avenir politique de M. Tremblay? « Il est trop tôt pour parler de ça, la porte est toujours ouverte. J’ai 61 ans, je suis en santé. J’aime ce que je fais, j’aime la politique. On verra. Municipal, provincial… toutes les portes sont ouvertes. »

Réactions de Pascal Bastarache

De son côté, le candidat du Parti québécois Pascal Bastarache a laissé entendre que la révision du scrutin était nécessaire.

« Les gens ont parlé. Je suis content d’avoir mené la campagne que j’ai faite. J’ai été authentique. Je me suis présenté pour un parti qui reflétait mes valeurs. On va devoir se poser la question avec le pourcentage de vote et le nombre de députés élus. Ça doit être revu pour s’assurer d’une meilleure représentativité nationale. De mon ôté, je retourne à mon travail aux soins à domicile et vous allez me revoir militer pour les cases de la collectivité. »

Kevin Nzoula-Mendome – Parti libéral

« Les électrices et les électeurs se sont exprimés. Je suis content de la campagne que j´ai menée. Lorsque je me suis lancé dans la course, je savais que le parti avait une côte à remonter. Je me suis donné comme mission de faire une campagne d´idées, d´aller rencontrer mes concitoyens. J´ai présenté le programme du parti. Je suis content du travail que j´ai mené sur le terrain. J’avais des craintes au début de la campagne puisque des candidats avaient été menacés J’ai eu un bel accueil partout où j´ai passé, je sors de là gagnant et très ravi de la campagne que j´ai menée. Les gens, même s´ils ne votaient pas pour moi, étaient respectueux. Je serais prêt à recommencer. »

 

France Lavigne – Québec Solidaire

« Je ne suis pas surprise de la victoire de Marie-Louise. Les électeurs ont voté pour la continuité avec la CAQ. De mon côté, je suis satisfaite de ma campagne. C´était une première expérience pour moi. Je me suis fait connaître, j´ai participé à tous les débats. Je me suis déplacée sur tout le territoire, qui est très grand. Au niveau national, les résultats sont un peu décevants (11 candidats étaient élus au moment de l’entrevue) jusqu’ici pour les militants. Nous avions de plus grandes attentes. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires