Sections

La Tuque, active au Plan municipal d’emplois pour les jeunes


Publié le 11 août 2017

Sheryl Bellemare pose avec les membres de Simple Plan, ainsi que le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

©Photo TC Media Michel Scarpino

JEUNESSE. Ville de La Tuque a profité du passage du groupe Simple Plan à La Tuque pour souligner le fait qu’elle est engagée dans Plan municipal d’emplois pour les jeunes des jeunes des centres jeunesse.

Initié par l’Union des municipalités du Québec, il est mis sur pied avec l’appui de la fondation Simple Plan.

Par le plan, La Tuque offre une expérience de travail au sein de la fonction publique municipale à des jeunes provenant des centres jeunesse. Ils peuvent développer leur employabilité et préparer leur passage à la vie adulte autonome

Ville de La Tuque a embauché une jeune femme autochtone, Sheryl Bellemare, au Service du loisir et de la culture en lien avec cette initiative, dans le cadre d’un emploi étudiant.
« La Tuque est la deuxième ville de la Mauricie à prendre part à ce projet. Je suis très fier de cet engagement. Je salue l’initiative de l’UMQ et remercie les membres de Simple Plan qui, par le biais de leur Fondation, appuient financièrement cette initiative. Ensemble, nous pouvons faire la différence dans la vie des jeunes des centres jeunesse », a déclaré le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.
« Le passage à l’âge adulte n’est pas toujours facile pour les jeunes. Pour réussir cette transition spécialement exigeante, ils ont besoin de soutien. Entre autres, ils ont besoin qu’on leur donne une «première chance» de travailler. Nous croyons fermement que le fait de leur offrir un premier emploi facilitera leur intégration dans la société et, surtout, contribuera à les valoriser et à leur donner confiance en eux et en leur avenir. Bravo à Ville de La Tuque pour son engagement auprès des jeunes des centres jeunesse », affirment les membres du groupe Simple Plan.

En Mauricie, Shawinigan et La Tuque participent au plan municipal. Ils font partie d’un groupe de 60 villes et plus de 100 jeunes des centres jeunesse peuvent aller chercher une expérience de travail, cet été.
Depuis le lancement en 2013, plus de 250 jeunes de centres jeunesse ont participé à ce projet.
Quant à elle, la Fondation Simple Plan s’est donnée pour mission de venir en aide aux jeunes en difficulté, aux prises avec des problèmes propres à l’adolescence ou gravement malades, tout en encourageant, parallèlement, la pratique de la musique comme moyen de les aider à trouver une passion dans la vie.

Pour de plus amples informations à ce sujet, consulter le site Web de la fondation au www.fondationsimpleplan.com