Les poules, fermettes et les mini-maisons bientôt autorisées à La Tuque


Publié le 17 mai 2017

farm animals series: head of the hen

RÈGLEMENT. Ville de La Tuque autorisera bientôt les poules sur son territoire. Un règlement adopté au cours de l’assemblée de mardi du conseil municipal permettra bientôt d’aménager de petits poulaillers à La Tuque.

Cependant, des restrictions s’appliquent. «Il faut que ce soit à l’arrière de la maison ou sur le côté, mais pas en avant de la maison. Il y aura un maximum de trois poules qui seront permises et il sera défendu d’avoir un coq», nuance le maire de La Tuque, Normand Beaudoin. La vente d’œufs sera interdite. On ne pourra en produire que pour sa consommation personnelle.

«La vente des oeufs, de viande, de fumier ou autres produits dérivés de cette activité

est prohibée. Il est interdit de garder une ou des poules à l’intérieur d’une habitation. Les poules doivent être gardées en permanence à l’intérieur du poulailler ou du parquet extérieur de manière à ce qu’elles ne puissent en sortir librement. Il est interdit entre 23 heures et 7 heures de laisser les poules dans le parquet extérieur. Les poules doivent être à l’intérieur du poulailler durant ces heures. Il est interdit de garder les poules en  cage», peut-on lire dans le règlement adopté mardi.

M. Beaudoin a précisé que plusieurs demandes avaient été formulées à la municipalité, parce que d’autres villes le permettent. Pour les terrains de moins de 1500 m2, on ne pourra posséder plus de trois poules et ce nombre sera porté à cinq pour les terrains de plus de 1500 m2.

Les fermes d’agrément (fermettes) seront aussi permises. La superficie maximale d’un bâtiment de ferme d’agrément sera fixée à 120 m², mais il sera autorisé d’utiliser un bâtiment agricole existant pour implanter un bâtiment de ferme d’agrément même si sa superficie est supérieure à celle exigée.

Mini maisons et potagers en cour avant

La Ville autorisera dorénavant les potagers en cour avant, sous certaines conditions. La superficie maximum d’un potager en cour avant ne devra pas excéder 20% de la cour avant et aucun produit du potager ne devra être étalé ou mis en vente. Le potager pourra donc être aménagé via une structure amovible, du 1er mai au 1er novembre de chaque année.

Le phénomène des mini-maisons atteindra aussi La Tuque. Elles seront permises à l’entrée sud de la ville, près du Parc des Chutes, où on retrouve des maisons mobiles.

M. Beaudoin ne croit pas nécessairement que La Tuque fasse figure de proue quant à l’adoption de tels règlements. « Il y a des choses comme ça qui se font ailleurs. Nos officiers se tiennent au courant», a-t-il conclu. On peut trouver tous les détails de ces nouveaux règlements sur le site web de la municipalité.