Plus de 13 ans à prendre soin des animaux

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

Plus de 13 ans à prendre soin des animaux
La vétérinaire Mélissa Blackburn. (Photo : Écho Patrick Vaillancourt)

LA TUQUE.  Il y avait du va-et-vient jeudi à la Clinique vétérinaire Méliblack de la rue St-Joseph alors que la Dre Mélissa Blackburn ouvrait les portes de son entreprise aux citoyens latuquois afin qu’ils découvrent la toute nouvelle clinique revampée au coût de 1,2 M$.

Les travaux se sont échelonnés sur près d’un an alors que le tout a débuté en juillet 2021, pour se terminer en mai 2022. De la somme de 1,2 M$, la femme d’affaires a reçu seulement une subvention de Ville de La Tuque de 75 000$ pour procéder aux réfections. « Ce montant était au-delà de mes attentes. Honnêtement, je n’avais pas pensé à cogner à d’autres portes pour des subventions », avance-t-elle. 

Une superficie de plus de 1000 pieds carrés a été ajoutée au bâtiment sur les deux étages de la clinique, pour une dimension qui atteint désormais les 3400 pieds carrés.

Le nombre de salles de consultation est passé de deux à trois, en plus de l’ajout d’une salle de deuil. Avec plus d’espace maintenant, une salle de consultation est entièrement dédiée aux chats, et une autres aux chiens, autant pour faciliter le travail notamment pour le mélange d’odeur et de la composition de la salle. Dans la salle pour chat, on retrouve un mobilier en hauteur afin de mettre les chats en confiance, avec une lumière variable.

Et pour le grand bonheur de la dizaine d’employés, ces derniers ont maintenant leur salle de repos avec beaucoup d’espace.

Lors du passage de l’Écho sur place jeudi, la Dre Blackburn et son équipe a eu l’agréable surprise de recevoir deux plantes en cadeaux pour cette journée festive, l’un de Déco PTM et l’autre le la firme BLH architecte qui ont procédé à une partie des travaux.

Il s’agissait de la première réfection majeure du bâtiment depuis que la clinique a vu le jour en février 2009.

« Avant qu’on procède aux rénovations, ça faisait un an qu’on était tannée de la dimension de la clinique qui était trop petite et moins fonctionnelle. Avant la pandémie, je pouvais avoir 200 nouveaux clients par année, et depuis la pandémie, c’est 300 nouveaux clients par année. On atteint maintenant 5100 clients par année pour 12 000 animaux et les consultations n’arrêtent pas. Ça ne fonctionnait tout simplement plus avec deux salles de consultation », exprime Mélissa Blackburn. 

En plus des nouveaux ajouts, on retrouve aussi une nouvelle table de dentisterie au sous-sol.

Pour la vétérinaire, sa clinique n’est plus comparable avec ce que c’était avant les rénovations. « C’est le jour et la nuit. C’est vraiment rendu un environnement de travail adapté pour mes employés, mes clients, et mes patients. Ça s’était imposé à nous parce que les gens ont acquis plus d’animaux avec la pandémie. »

La clinique vétérinaire Méliblack en 13 ans c’est…

-19 300 examens

-4320 chirurgies

-700 soins dentaires

-1103 urgences

-1846 radiographies

-4260 hospitalisations

-2500 au revoir

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires