Nouvelles brèves du conseil municipal et d’agglomération de La Tuque

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Nouvelles brèves du conseil municipal et d’agglomération de La Tuque
(Photo : Michel Scarpino)

Le conseil municipal de La Tuque a renouvelé son entente avec les villes de Shawinigan, la MRC de Mékinac et Tourisme Mauricie concernant le balisage de la rivière Saint-Maurice.

En vertu de cette entente, la ville versera 6575$ à titre d’engagement financier pour l’année 2020. Ce sera la contribution de La Tuque au projet de balisage de la rivière Saint-Maurice, de Grand-Mère jusqu’au sud du rapide Manigance, dans le secteur Mattawin.

Permis de construction

Au cours du mois de juin, la ville a émis 294 permis de construction, représentant une valeur de tout près de 3,8M$. En cette période où les vacances deviennent synonymes de rénovations,  91 permis de plus ont été émis, par rapport à juin de l’an dernier. La valeur de tous ces permis est supérieure de 2M$ .

Depuis le début de l’année, 572 permis de construction ont été autorisés par la ville, pour une valeur de 9,6M$. Ce sont 95 permis de moins que les 6 premiers mois de 2019, mais leur valeur totale atteint 675 000 $ de plus, cette année. Parmi les faits saillants, on note des travaux dans des écoles, une construction neuve, des rénovations commerciales et quelques agrandissements de bâtiments.

Appartements Libère-Toit

Le conseiller municipal Jean Duchesneau a fait savoir que le projet des appartements Libère-Toit progresse bien.

«On est en attente de la subvention de la SCHL qui devrait être annoncée très bientôt. Par la suite, nous espérons pouvoir aller en appel d’offres aux Fêtes, pour une première pelletée de terre au printemps 2021», a-t-il annoncé lors de la dernière séance du conseil municipal de La Tuque.

Le projet de 32 unités de logements supervisés «Les Appartements Libère-Toît», destinés à la clientèle en santé mentale, pourrait devenir réalité à l’été 2022.

Le comité responsable en a fait l’annonce devant le conseil municipal de La Tuque. Le projet de 9,5M$, on le sait, prendrait place dans le terrain vacant à l’angle des rues Lacroix et Réal, où on retrouvait jadis l’épicerie Métro Gagnon.

On apprenait que l’immeuble aura quatre étages et sera composé de 31 logements de 3 ½ et d’un logement de 4 ½. Au premier plancher, on retrouvera les locaux de la Source, du groupe d’entraide Facile d’accès, une cuisine, une salle communautaire en plus de deux logements de 3 ½ et un de 4 ½.  Il y aura 10 logements adaptés sur chacun des trois autres étages. Le bâtiment accueillera la clientèle ayant une déficience intellectuelle, le trouble du spectre de l’autisme ou une déficience physique.

Selon les étapes de réalisation dévoilées, la livraison du bâtiment pourrait se faire à l’été 2022.

Nouveau maire suppléant

Au cours de l’assemblée du conseil municipal de La Tuque, le conseiller René Mercure a été désigné comme le nouveau maire suppléant jusqu’au 16 mars 2021. Il succède au conseiller Roger Mantha, dont le mandat vient de se terminer.

Fonds COVID-19

Pour aider les entreprises locales dans leurs objectifs de relance, le conseil d’agglomération de La Tuque a conclu une entente avec Desjardins selon laquelle elle mettra un fonds de 90 000$ à la disposition du Service de développement économique et forestier, pour pallier les dépenses liées à l’instauration de mesures sanitaires.

Aide aux entreprises privées

Par ailleurs, la Ville a aussi adopté une politique de soutien aux entreprises privées. «Les sommes qui seront attribuées en fonction de cette politique prendront la forme d’une aide financière non remboursable pouvant couvrir jusqu’à 50 % des dépenses admissibles de l’entreprise, jusqu’à concurrence de 25 000$. Elles serviront à soutenir et accélérer la réalisation de projets sur le territoire en intervenant de façon proactive dans une optique de première ligne», peut-on lire dans la résolution adoptée par la ville. Les projets seront gérés par le SDÉF.

La politique de soutien aux entreprises provient du fonds Régions et ruralité. «C’est une politique qui va permettre aux différentes PME d’avoir accès à des subventions pour différents projets structurants[…] principalement au niveau du secteur manufacturier, forestier ou du tourisme. Ça permet de supporter différents projets de modernisation ou pour aider au niveau du développement économique», résume le directeur général de Ville de La Tuque, Marco Lethiecq.

Politique pour améliorer les milieux de vie

Provenant également du fonds Régions et ruralité, une politique pour améliorer les milieux de vie a été adoptée par le conseil d’agglomération. Elle prévoit que les sommes accordées en fonction de cette politique prendront la forme d’une aide financière non remboursable pouvant couvrir jusqu’à 80% des dépenses admissibles de l’entreprise, jusqu’à concurrence de 25 000 $ pour une période maximale de trois ans. Les coopératives, organismes à but non lucratif et les entreprises d’économie sociale peuvent soumettre des projets relatifs à la culture, aux loisirs, en environnement ou à améliorer l’offre en logements ou en transformation agroalimentaire. Les projets peuvent aussi favoriser le développement et la mise en valeur des ressources naturelles.

Rue Lemaire

Les élus du conseil municipal de La Tuque ont formulé une demande à la Commission de toponymie du Québec afin d’officialiser le nom de Lemaire à une rue du secteur Clova, tel que demandé par des citoyens. Il s’agit d’un chemin privé.

Soumissions accordées

Le conseil municipal a accordé à la firme Bétonnière La Tuque un contrat pour la réfection des conduites d’égouts et d’aqueducs d’une partie de la rue Kitchener. Les travaux seront exécutés pour un montant de 559 987$. Puis, c’est pour une somme de 46 212 $ que le conseil municipal accordé le contrat pour la pose du revêtement extérieur du bâtiment de l’aérogare Gaston Hamel à l’entreprise Villeneuve et fils Inc.

C’est l’entreprise La Tuque électrique H&R qui effectuera la réfection des systèmes électriques et d’éclairage du centre municipal de ski. L’entreprise latuquoise a obtenu ce contrat pour un montant de 75 476 $.

C’est à l’entreprise Bétonnière La Tuque que la ville confiera le contrat d’aménagement d’un écocentre, au montant de 1 259 472$. Il s’agit de la plus basse des trois soumissions reçues pour ce projet. Toutefois, des travaux relatifs à la gestion des matières résiduelles seraient admissibles au programme de la TECQ 2019-2023. De cette façon, la municipalité pourrait recevoir une subvention totalisant 787 000$.

Puis, la firme latuquoise Les Gestions N.A. Carrier a obtenu un contrat à la suite d’un appel d’offres sur invitation pour l’aménagement d’un stationnement pour autobus au parc des chutes de la petite rivière Bostonnais. La ville déboursera 40 844 $ pour aménager ce stationnement. Trois entreprises avaient présenté une soumission.

 

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des