Nouvelle formule pour le Festival de chasse

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Nouvelle formule pour le Festival de chasse
On voit le conseil d’agglomération entourant deux des nouveaux dirigeants du Festival, Jean Claude Germain et Philippe Sergerie. (Photo : Michel Scarpino)

Il aura lieu au Colisée Denis-Morel

FESTIVAL.  Le nouveau comité organisateur du Festival de chasse a été présenté à l’occasion de la dernière assemblée du conseil d’agglomération de La Tuque.

L’homme d’affaires Jean Claude Germain, Philippe Sergerie, ancien président et Patrick Moisan, responsable du volet restauration du Festival de chasse depuis de nombreuses années sont les nouveaux dirigeants de cet événement. Les trois administrateurs ont fondé un nouvel organisme à but non lucratif, le Festival de chasse de La Tuque inc.

M. Germain, qui en sera le président, avait le goût de relancer le Festival. «On était en train de perdre le Festival. Il est La Tuque ce que le Festival western est à St-Tite. J’ai fait une petite étude, j’ai parlé à une centaine de chasseurs. Je leur ai demandé ce qu’ils aiment du Festival de chasse, ce qu’ils n’aiment pas, ce qui aurait dû être fait. Avec toute cette analyse, je pense qu’il est bon qu’on continue le Festival de chasse, pour qu’il remonte. S’il y a eu 47 éditions, c’est parce qu’il y en a qui ont mis du temps, autant les Chevaliers de Colomb, le club Optimiste, les bénévoles ont contribué à la réussite de ce festival», a dit M. Germain. Les nouveaux dirigeants ont tenu à remercier les anciens comités responsables du Festival de chance pour le temps et l’énergie qu’ils y ont apportés.

«Je suis allé chercher deux personnes qui avaient de l’expérience au niveau du Festival de chasse», a-t-il poursuivi.

Jocelyn Hamel, Tommy Fluet et Johann Thiffeault composent aussi le comité responsable de cette nouvelle mouture du Festival de chasse. Amélie Joubert et Patrice Arvisais seront deux employés municipaux mis à la disposition du comité comme personnes ressources par Ville de La Tuque.

Nouvel emplacement

D’importants changements seront apportés. Le comité organisateur a dû faire une croix sur la tente du chasseur, pour des raisons d’économie. Les couts de location et de chauffage de la tente sont importants.

«Il y a une rumeur qui circule sur la possibilité de changement d’endroit du Festival, c’est bel et bien vrai. La prochaine édition devrait se tenir au Colisée Denis-Morel. Il y a une question de logistique et de coûts reliés à tout ça. Comme beaucoup de chasseurs l’ont demandé et redemandé, le billet du Festival sera obligatoire avant l’ouverture de votre zone de chasse, comme ça se faisait dans les autres années. C’est un très gros revenu avant l’ouverture du Festival qui est la vente de billets. En mettant cela obligatoire, explique le vice-président Philippe Sergerie, ça permet une bonne entrée d’argent».

Ce n’est pas la première fois que le Festival de chasse installe ses pénates au Colisée municipal. Pendant de nombreuses années, la soirée de clôture s’y déroulait traditionnellement. En 1993, une édition complète du Festival y avait été présentée.

«Avec un OBNL, on a amélioré drôlement la gouvernance. Ces gens-là vont avoir les coudées franches», leur a lancé le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay. Il a rappelé que l’engagement de la Ville envers le Festival sera de 10 000$. La Ville prêtera le Colisée municipal du 24 octobre au 5 novembre.

«Il va y avoir un peu de déplacement des équipes de hockey, les gens vont être avisés. La saison pourra de toute façon être ré-établie, les gens ne perdront pas d’heures de glace […] C’est pour permettre au Festival de chasse de se donner un deuxième souffle», a poursuivi le maire.

La programmation sera dévoilée dans les prochaines semaines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires