Message des chefs aux candidats à l’élection du CNA

Tribune libre

Message des chefs aux candidats à l’élection du CNA
Conseil de la nation atikamekw (Photo : Courtoisie)

Voici un message des chefs des communautés de Wemotaci, Opitciwan et Manawan à l’intention des candidats au poste de Grand chef du CNA.

Ouverture, dialogue et respect mutuel:  un grand chef responsable pour la primauté de l’unité de la nation atikamekw Nehirowisiw

À la veille de l’élection au Conseil de la nation atikamekw (CNA), les chefs des conseils de Manawan, d’Opitciwan et de Wemotaci souhaitent rappeler aux deux candidats l’importance fondamentale du respect des gouvernements des Premières nations en formulant le présent message:

« Nous rappelons aux candidats qui convoitent le poste de Grand chef au sein du Conseil de la nation atikamekw d’agir dans un esprit d’ouverture, de dialogue et de respect mutuel entre nos communautés, nos organisations respectives et envers l’ensemble des membres de la Nation.

Nous reconnaissons l’importance de ce processus électoral pour le poste de Grand chef au sein de la nation, car un tel leadership est nécessaire pour faire avancer nos causes communes comme peuple, tant sur le plan de la reconnaissance de nos droits ancestraux sur l’ensemble du Nitaskinan et de nos droits inhérents à notre autodétermination.

Il faut se rappeler l’objectif de la fondation du CNA Atikameks Sipi qui visait respectivement à unir nos forces entre nos trois communautés afin d’offrir des programmes et des services adaptés à l’ensemble des membres de la nation.

Le rôle du grand chef est important au sein de la nation atikamekw et sa motivation première doit être la primauté de l’unité de la nation. Le prochain leader de la nation doit alors démontrer son ouverture au dialogue avec les trois conseils, dans un esprit de réconciliation et au bon développement de notre nation et de nos communautés respectives. En accord avec l’esprit qui prévalait lors de sa création, le CNA doit être au service des communautés et il faut que tous les membres de reconnaissent et redeviennent convaincus que c’est le cas.

Nous tenons d’ailleurs à mettre au premier plan les travaux de concertation, de collaboration et de partenariat à réaliser entre nos conseils, nos communautés et le Conseil de la nation atikamekw dans l’objectif de renforcer nos relations politiques, socioéconomiques et culturelles.

Nous avons en maints ouvrages, études, diagnostics sur la gouvernance qui ont été réalisés au cours des dernières années, auquel nous devons les mettre en valeur afin de revoir nos différents mécanismes qui contribueront grandement dans l’avancement de notre exercice à l’autodétermination et à la bonne gouvernance.

Nous, chefs des communautés de Manawan, de Wemotaci et d’Opitciwan, sommes d’avis que nous devons défendre collectivement les intérêts de nos membres, de la nation, et ce, dans le respect de nos gouvernances locales. Nos organisations respectives doivent donc travailler de manière cohérente dans l’unité de la nation Attikamekw Nehirowisiw.

C’est ensemble que nous pouvons améliorer nos conditions au sein de la nation Atikamekw Nehirowisiw.

L’avenir de notre nation repose sur une saine collaboration entre le Grand chef, les chefs et tous les élus des trois communautés ».

Chef Sipi Flamand, conseil des Atikamekw de Manawan

Chef Jean-Claude Mequish, conseil des Atikamekw d’Opitciwan

Chef François Néashit, conseil des Atikamekw de Wemotaci

NDLR : Constant Awashish et Guy Niquay sont les deux candidats au poste de Grand chef du CNA.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires