Les marchands se mobilisent pour leur Fondation

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Les marchands se mobilisent pour leur Fondation
Marie-Pierre Pilon. (Photo : Michel Scarpino)

SANTÉ. La Fondation pour la santé du Haut-Saint-Maurice n’est pas restée les bras croisés quand ont pris fin ses revenus provenant du stationnement de l’Hôpital de La Tuque.

« La Tuque se mobilise », est une campagne inspirée de celle que présente depuis cinq ans la Fondation de la SSS de l’Énergie, à Shawinigan. À la différence que celle de La Tuque durera jusqu’à la fin du mois de septembre.

« C’est une belle façon d’acheter localement et d’amasser des fonds pour la Fondation », estime la directrice générale, Marie-Pierre Pilon, qui a ressenti un sentiment d’appartenance très fort envers la Fondation de la part des commerçants à travers cette opération.

Près d’une vingtaine d’entreprises participantes offriront un montant à la Fondation à la suite de la vente d’un produit qu’ils détermineront. Chaque montant remis par article est à la discrétion du commerçant.

Il n’a pas été difficile de convaincre les marchands de se joindre à cette opération. « Les commerçants ont été très ouverts, ils ont embarqué avec grand plaisir, je n’ai pas eu de refus, vraiment ».

Aucun objectif financier n’a été défini, puisqu’il s’agit d’une activité pilote.

Même si l’expression est mal aimée, la Fondation a dû se réinventer au moment où elle a dû définir de nouvelles façons d’aller chercher du financement.

« On a commencé cette année avec le grand Mc Don, on a récolté 2902$, qui pour s’en aller directement pour le département jeunesse du Centre de santé », fait savoir Mme Pilon.

Le tournoi de golf n’aura pas lieu cette année, mais Marie-Pierre Pilon assure que d’autres activités de financement innovatrices s’en viennent. « On veut davantage impliquer la population plutôt que juste les entreprises », propose-t-elle.

Une d’elles, qui sera présentée en juillet, sera dévoilée prochainement. Un barrage routier sera présenté au coin des rues Saint-Louis et Saint-Joseph, le 24 septembre. « Le dîner des femmes va revenir après deux ans d’absence, en décembre », annonce fièrement la directrice générale. La dernière fois qu’il avait été présenté, en 2019, le dîner des femmes avait permis d’amasser 7 300$ avec 190 convives, soit 40 de plus que l’année précédente. Autant d’activités qui soutiendront l’acquisition d’appareils médicaux pour l’amélioration de la qualité des soins pour le Centre de santé à La Tuque.

« Je veux amener la Fondation à un niveau supérieur, la rendre plus visible », apporte celle qui est en poste depuis un an.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires